Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Contrairement à ce que vous pourriez croire, une entreprise innovante n’est pas seulement capable de définir des produits inédits et des offres originales. Elle est aussi capable de les mettre en œuvre, c’est-à-dire de les commercialiser de manière rentable. Pour être véritablement innovante, une entreprise doit tout à la fois explorer des idées nouvelles et les exploiter.


Cette complémentarité essentielle entre exploration et exploitation a été mise en évidence par James March, professeur à l’université de Stanford. Cependant, March a souligné un paradoxe : les qualités qui font qu’une entreprise est capable d’explorer sont pour la plupart opposées à celles qui font qu’elle est capable d’exploiter.


En effet, l’exploitation est tournée vers l’efficacité, utilise des analogies mécaniques, résout des problèmes compliqués et progresse par évolutions. Pour exploiter, il faut recruter des individus précis, méticuleux, ordonnés, capables de continûment améliorer les procédures et les systèmes, de manière à assurer leur efficience.


À l’inverse, l’exploration est tournée vers la créativité, utilise des analogies biologiques, résout des problèmes complexes et progresse par révolutions. Pour explorer, il faut recruter des individus créatifs, imaginatifs, contestataires, capables de contourner les procédures et les systèmes, qu’ils veulent remplacer par des approches inédites.


Faire cohabiter ces deux populations dans une mêmes organisation est souvent très difficile, ceux qui explorent ayant in fine pour objectif de rendre obsolète l’activité de ceux qui exploitent.


Comment dès lors concilier ces deux dimensions ? Comment obtenir ce que l’on appelle une organisation ambidextre, capable à la fois d’explorer et d’exploiter ?


Une solution consiste à mettre en place, au sein d’une entreprise globalement tournée vers l’exploitation, des zones d’exploration, c’est-à-dire des zones de liberté, de flou, d’ambiguïté. Dans ces zones d’exploration, les hiérarchies, les budgets, les normes et les procédures, qui sont indispensables à l’exploitation mais préjudiciables à l’exploration, ne s’appliquent pas. Cela peut prendre plusieurs formes. Vous pouvez mettre en place des équipes projets plus ou moins temporaires, créer de nouvelles entités dédiées à une innovation spécifique, ou encore collaborer avec des partenaires externes sous la forme d’innovations ouvertes.


Dans tous les cas, la logique consiste à assurer simultanément la capacité d’exploration et la capacité d’exploitation. Ce n’est qu’à cette condition que votre entreprise sera véritablement innovante.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :