Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Faire de ses échecs le brouillon du succès !

Publié le lundi 31 janvier 2022 . 3 min. 40

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Peut-être avez-vous déjà entendu la célèbre phrase de Winston Churchill : « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. ». Parmi les entreprises dont le succès est incontestable, et qui forcent l’admiration des plus exigeants, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) figurent en bonne place : leur valorisation est au firmament, leurs profits sont plantureux, et vous utilisez très certainement leurs offres au quotidien. Pourtant, à côté de leur réussite éclatante, ces champions du monde ont aussi connu des échecs retentissants, ce qui donne une couleur toute différente à leur trajectoire.
Google s’est ainsi montré incapable de s’imposer dans les réseaux sociaux, avec notamment l’échec de Google+ (censé concurrencer Facebook) ou celui de Jaiku (supposé affronter Twitter). On peut aussi citer le fiasco de la plateforme collaborative Google Wave et de l’agrégateur de contenus Google Reader, sans parler du ratage des Google Glass, dans lesquelles de grands espoirs avaient pourtant été placés.


De même, Apple a collectionné les échecs au cours de sa longue histoire. Vous souvenez-vous des ordinateurs Lisa et G4 Cube, de l’assistant numérique personnel Newton, de la console de jeux Pippin, ou encore du réseau social iTunes Ping, sans parler de l’iPhone 6, qui avait tendance à se plier dans la poche de ses utilisateurs ?


Facebook, de son côté, a totalement raté son entrée en Bourse en mai 2012 : introduite au prix excessif de 38 dollars, son action ne valait plus que 18 dollars trois mois plus tard. La presse avait alors accusé Mark Zuckerberg d’avoir poussé les banquiers d’affaires, par orgueil, à atteindre une valorisation symbolique de 100 milliards de dollars. De fait, Facebook détient deux records mondiaux : c’est la seule entreprise à avoir été valorisée 100 milliards de dollars en Bourse seulement 8 ans après sa création, mais c’est aussi la seule à avoir perdu 50 milliards de valorisation seulement 3 mois après son introduction.
Amazon n’est pas en reste en matière d’échecs, avec notamment le jeu multijoueurs gratuit Crucible, la plateforme Spark (qui devait concurrencer Instagram), le service Amazon Restaurants (un ancêtre de Deliveroo et Uber Eats), ses magasins pop-up stores présents dans les centres commerciaux, son site de vente en ligne de produits de mode endless.com, ou encore ses téléphones Fire Phone.


Enfin, Microsoft se distingue par le gigantesque fiasco de sa gamme de téléphones Lumia, pour lequel l’entreprise a racheté en 2013 les activités du Finlandais Nokia pour 5,4 milliards de dollars, avant de les revendre pour seulement 350 millions trois ans plus tard. Microsoft s’est également distingué par l’échec de son baladeur numérique Zune, qui n’a jamais réussi à inquiéter l’iPod d’Apple, et par celui de son système d’exploitation Windows Vista.


Au total, vous devez vous garder de croire que ceux qui ont du succès possèdent une sorte de talent inné et infaillible. Leurs réussites émergent bien souvent d’une série d’erreurs, ce qui paradoxalement les pousse ne pas s’endormir sur leurs lauriers. Bill Gates a d’ailleurs justement déclaré : « Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles. »


Veillez par conséquent à ne pas condamner les erreurs, et inspirez vous de la remarquable initiative de Engie, qui lors de sa semaine annuelle de l’innovation décerne un prix de la meilleure idée ratée, de manière à encourager l’audace et à dédramatiser l’échec. Souvenez-vous que l’échec, c’est le brouillon du succès.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER