Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Les startups c’est has been, vive les scaleups

Publié le lundi 18 décembre 2023 . 3 min. 09

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Vous savez certainement qu’à la différence d’une entreprise classique, qui vend son présent, une startup est une entreprise en démarrage, qui vend son futur. Dans beaucoup d’entreprises établies, et peut-être même dans la vôtre, les startups font figure de modèle. On vante leur souplesse et leur innovativité, et vous avez peut-être déjà reçu l’injonction de travailler « en mode startup », sans qu’on vous explique d’ailleurs exactement en quoi cela consiste. L’esprit startup est supposé fait d’audace, d’ingéniosité et d’agilité, par opposition à l’inertie prudente des structures en place. Or, il en est du monde de l’entrepreneuriat comme du reste en management, il est lui aussi soumis à des modes, et il semble bien que l’étoile des startups ait commencé à pâlir. Dans le milieu des créateurs d’entreprise, le graal n’est plus de fonder une startup, mais de fonder une scaleup.

Fondamentalement, une scaleup, c’est une entreprise qui a traversé avec succès la phase de démarrage et qui aborde désormais la phase de croissance. Elle a généralement expérimenté plusieurs modèles économiques, plusieurs marchés et plusieurs positionnements, qui se sont cristallisés en une stratégie pérenne. Après une période d’expérimentations et de prise de risque effrénée, il s’agit maintenant de construire une trajectoire de croissance solide, fondée sur la montée en puissance du modèle retenu. De manière plus pragmatique, on s’accorde généralement sur le fait que pour être qualifiée de scaleup, une entreprise doit remplir trois conditions minimales : elle doit avoir au moins 10 salariés, son chiffre d’affaires doit être supérieur à un million d’euros, et ces deux indicateurs doivent avoir connu une croissance annuelle de 20 % ou plus pendant au moins deux ans.

Une scaleup, c’est donc une startup qui a réussi, ou du moins qui est en passe de réussir. Il est tout à fait salutaire que les entrepreneurs réorientent leur intérêt vers ce nouvel objectif. En effet, au cours des dernières années, on a vu se multiplier des créations d’entreprises sans réel avenir, dont la rentabilité était inexistante et le modèle économique incertain. Que l’on se recentre sur la construction d’une stratégie capable de dégager durablement des bénéfices est une excellente nouvelle, et à cet égard, une scaleup, c’est aussi une startup qui s’éloigne quelque peu du fameux esprit startup, par nature vagabond, pour adopter une démarche de croissance, nécessairement plus rigoureuse.

La notion de scaleup est d’ailleurs indissociable de celle de « scalability », une notion que l’on peut traduire par « évolutivité », « extensibilité », voire « scalabilité », et qui signifie que l’entreprise a la capacité de maintenir ou d’améliorer ses performances lorsque son volume de ventes augmente. Or, pour obtenir cette capacité de montée en puissance, il est généralement nécessaire de disposer de ressources et compétences solidement établies, ce qui caractérise bien plus les grandes entreprises que les startups.

Par conséquent, la prochaine fois que votre patron vous demandera de passer en mode startup, demandez-vous s’il ne vaut pas mieux, pour l’avenir de votre entreprise, qu’elle adopte en fait le mode scaleup.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :