Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Idées bancales et bébés moches pour stimuler la créativité

Publié le mercredi 7 septembre 2022 . 2 min. 47

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Ne pas laisser le bébé moche se faire dévorer par la bête affamée !

On ne dirait pas une scène de dessin animé ?

C’est en réalité l’image trouvée par le co-fondateur des studios Pixar, Edwin Earl Catmull, pour résumer la stratégie mise en place dans son entreprise, dans le but de cultiver la créativité de ses collaborateurs.

En des temps vécus comme particulièrement incertains, la créativité reste une valeur sûre et non discutable. La question est alors : comment ? Comment faire des collaborateurs, généralement éduqués à la soumission et la conformité, des talents pleins d’ingéniosité et d’idées créatives ?

On peut alors se tourner vers des champions de la créativité : Pixar en est assurément un.

Que nous dit Edwin Earl Catmull dans son livre Creativity Inc., paru en 2014 ?

1/ La créativité est une affaire d’échec. Les collaborateurs ne doivent pas chercher à éviter les échecs. Il faut au contraire faire l’expérience de l’échec et ne pas en avoir peur.

2/ Il faut arrêter de tout vouloir planifier. Si tout est prévu, il y a toutes les chances de ne pas être original.

3/ Il faut développer l’intelligence collective en permettant à tout le monde d’échanger, avec des forums, des débats, par tous les canaux possibles.

4/ Laisser une large place aux initiatives, sans avoir à demander la permission ou peur d’outrepasser ses droits.

5/ Recruter des personnes en pariant sur leur potentiel plus que sur leurs réalisations passées : des gens ouverts, ayant une grande agilité d’esprit et l’envie d’apprendre.

6/ Encourager le travail : « Rien ne vaut l’ignorance associée à un besoin impérieux de réussir pour apprendre rapidement. » nous dit Edwin Earl Catmull.

Mais il va plus loin :

C’est là qu’intervient le « bébé moche », le bébé moche, ce sont toutes les idées, les initiatives, les créations qui au début sont mal foutues, bancales. Il faut absolument les préserver de la bête affamée. C’est ainsi que Catmull désigne les process, les cadres fixés, les budgets qui structurent habituellement les organisations.

C’est aux managers de protéger le bébé moche contre la bête affamée ! Managers au pluriel car, ultime recommandation, on ne peut pas être créatif et génial seul dans son coin !


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :