Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Motiver ses équipes entre relaxation et excitation

Publié le lundi 16 novembre 2020 . 4 min. 06

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Motiver ses équipes est une problématique qui revient encore et toujours dans les entreprises. Comment obtenir cet état d’esprit, cette envie de contribuer, d’aller de l’avant, de se surpasser ? Qui plus est, de la part de personnes qui n’ont pas forcément choisi leurs métiers, qui connaissent des hauts et des bas dans leurs vies personnelles, avec lesquelles on a des affinités limitées ?


La question revient régulièrement et il faut admettre qu’il n’y a pas de méthodes prêtes à l’emploi comme on l’aimerait tant.
Une des grandes constantes du management est de chercher l’inspiration dans le monde du sport, avec toutes les limites que cela présente. Mais le rapprochement peut être fertile à condition de renoncer à plaquer des modèles sans prise de recul. Ce qui marche avec des skieurs ou des athlètes par définition volontaires et motivés pour la réussite risque d’être beaucoup moins efficient dans le monde du travail. En revanche, mobiliser des modèles pour mieux analyser des situations-problèmes et les adapter au contexte peut être très inspirant.


C’est le cas des très riches travaux de Michael Apter, docteur en psychologie,  qui a travaillé pendant des décennies sur la motivation, avec une vision dynamique du sujet, comme l’illustre le titre de son ouvrage « Reversal Theory : The Dynamics of Motivation, Emotion and Personnality » paru en 2007 chez Oneworld Publications.


Michael Apter est à l’origine de la théorie du renversement qui considère les émotions comme constitutives de l’état émotionnel.


Cette théorie propose une représentation des émotions selon deux axes orthogonaux : l’axe de l’hédonie entre plaisir et déplaisir et l’axe de l’activation entre bas et haut niveaux d’activation, ce qui permet d’identifier 4 pôles : la relaxation, l’excitation, la passivité et l’anxiété. Or nous sautons à tout moment d ‘un état à l’autre : c’est le renversement de l’état psychologique.


Ce qui est intéressant c’est de réfléchir aux zones qui se dessinent entre ces pôles. 4 grands sportifs et coaches : Philippe Bobin, Richard Dacoury, Stephane Diagana et Didier Marlier proposent d’en identifier 4 dans un article paru en 2009 dans L’Expansion Management Review :


- La zone de dépression entre passivité et anxiété
- La zone de stress entre excitation et anxiété
- La zone de récréation entre relaxation et passivité
- La zone de performance entre relaxation et excitation


C’est cette dernière zone qui est particulièrement fertile : la personne est à la fois excitée par la performance à venir et dans un état de confiance en soi.


Le stress que provoquent beaucoup de managers en mettant la pression produit immanquablement de l’anxiété qui peut tirer vers une zone de dépression.


La zone de récréation est celle des « temps morts » en sport, le temps de récupération, vital en sport comme dans le travail, pour ne pas s’exposer au burnout.


Le savoir faire du coach ou du manager va consister à amener ses équipes vers les zones positives, tout en gardant à l’esprit que les renversements sont possibles à tout moment.


Une grille de lecture bien utile pour trouver ce fragile équilibre qui permet de mener des équipes à la motivation et à la performance. Décidemment le manager est un « blade runner ».


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER