La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/225252463?autoplay=1 Jeremy-Robiolle-JRO-Le-marche-de-la-dematerialisation-6499.jpg
30/08/201703:07

Le marché de la dématérialisation des documents fera preuve de dynamisme d’ici 2020. Sa croissance va même se renforcer selon l’étude Xerfi-Precepta. Il faut dire que ce marché s’appuie sur de solides moteurs de croissance. Des moteurs comme les besoins grandissants des donneurs d’ordres ainsi que les progrès croissants des technologies de dématérialisation. Sans oublier l’influence indéniable des pouvoirs publics en matière réglementaire. Les pouvoirs publics encouragent en effet, voire obligent, les entreprises à adopter des solutions de dématérialisation. Les professionnels devront toutefois ajuster leur modèle pour tirer parti au maximum des opportunités de croissance du marché.

 

C’est d’autant plus vrai que le jeu concurrentiel va se durcir ces prochaines années. En réalité, il est en pleine évolution. Les acteurs historiques (c’est-à-dire les entreprises de services numériques, les éditeurs de logiciels et les prestataires de services) sont confrontés à l’arrivée incessante de nouveaux opérateurs, à commencer par celles des géants du web et d’une multitude de start-up spécialisées. De fait, le jeu concurrentiel reste très ouvert à moyen terme. Et en l’état actuel du marché et des attentes des donneurs d’ordres, les opérateurs capables de jouer les pilotes de la filière sont encore nombreux. Je pense entre autres aux grosses ESN, aux spécialistes de l’hébergement et du cloud et aux gros éditeurs de solutions logicielles. Certains spécialistes de la dématérialisation, dotés d’une expertise forte et singulière, peuvent également être sur les rangs. Pour tous les autres, l’objectif est d’endosser le rôle de « complémenteur critique », c’est-à-dire de partenaire stratégique des pilotes de cette filière.

 

Face aux exigences et besoins des donneurs d’ordres, les prestataires vont devoir étoffer leur offre et monter en gamme. A ce titre, ils peuvent décider de se positionner sur l’ensemble de la chaîne de valeur ou alors sur des activités connexes comme par exemple l’assistance technique ou le conseil numérique. Pour se démarquer de la concurrence, les professionnels peuvent aussi proposer un savoir-faire sectoriel (comme la santé) ou fonctionnel (comme la gestion du courrier). Dans les deux cas, les opérateurs devront habilement jongler entre croissance organique, acquisitions et partenariats. Ensuite, les acteurs vont devoir relever le défi de la mobilité, désormais incontournable. En clair, il va leur falloir sécuriser, synchroniser et rendre accessibles les données à tout moment, partout et depuis tous les supports mobiles. Enfin, les projets de dématérialisation doivent être parfaitement imbriqués dans la stratégie digitale des donneurs d’ordres.

 

Jérémy Robiolle, Le marché de la dématérialisation, une vidéo Stratégie et Management.


En savoir plus

Mots clés : Economie numériqueDématérialisation

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier