CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
https://player.vimeo.com/video/536318508?autoplay=1 Jerome-Barthelemy-Mefiez-vous-des-quick-wins--306348079.jpg
15/07/202102:10

Avez-vous déjà entendu parler des « quick wins » ? Comme leur nom l’indique, il s’agit de résultats positifs obtenus à court terme. Leur intérêt est assez évident. Ils créent une dynamique du succès et accroissent l’engagement des salariés. Mais les « quick wins » n’ont pas que des avantages …

L’exemple de l’externalisation illustre bien leurs limites. Des chercheurs ont étudié plus d’une centaine de modèles de voitures de luxe. En utilisant les notes du magazine Consumer Reports, ils ont mesuré l’évolution de qualité des véhicules sur l’ensemble de leur cycle de vie. Les résultats sont plutôt intéressants. Ils montrent que les véhicules qui utilisent une forte proportion de composants achetés à l’extérieur obtiennent de meilleures notes au moment de leur lancement. Pour un constructeur automobile, l’externalisation permet donc de réaliser un « quick win ». Malheureusement, les choses se gâtent par la suite. Plus le temps passe, plus l’écart se réduit avec les véhicules qui utilisent une faible proportion de composants achetés à l’extérieur. Il finit même par s’inverser si un constructeur sort une version « restylée » d’un véhicule.

Quels enseignements peut-on tirer de cette étude ? L’externalisation est avantageuse à court terme. Pour les constructeurs automobiles, elle permet de bénéficier de composants de bonne qualité à un prix raisonnable. Mais les bénéfices de l’externalisation finissent par s’estomper car le contrat doit être périodiquement renégocié. Ce problème est particulièrement dommageable lorsque les constructeurs décident d’opérer un « restyling » de leurs véhicules et que de nombreux composants doivent être changés. Les constructeurs automobiles qui recourent plus fortement à l’intégration verticale ne doivent pas faire face à de telles difficultés. A long terme, cette option est donc plus avantageuse que l’externalisation.

En bref, les décisions n’ont pas toujours le même effet à court terme et à long terme. Certaines décisions (comme l’externalisation) peuvent être bénéfiques à court terme. Mais ces « quick wins » peuvent avoir des conséquences néfastes à long terme.
 
Source : Novak, S., & Stern, S. (2008). How does outsourcing affect performance dynamics? Evidence from the automobile industry. Management Science, 54(12), 1963-1979.


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier