CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
https://player.vimeo.com/video/554774472?autoplay=1 Jerome-Barthelemy-Pour-etre-promu-mieux-vaut-reseauter-que-s-occuper-de-ses-equipes-306348195.jpg
15/06/202102:18

Une étude particulièrement mémorable a été menée à la fin des années 1980. Elle portait sur plus de 450 managers et avait pour objectif de répondre à une question simple : les managers qui sont fréquemment promus occupent-ils leur temps de la même manière que les managers les plus appréciés par leurs équipes ?

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont commencé par remarquer que les managers répartissent leur temps entre quatre types d’activités :

·        La communication (partage d’information avec les équipes …)
·        Le management « pur et dur » (prise de décision, suivi de leur mise en œuvre …)
·        La gestion des ressources humaines (recrutement, formation, gestion des conflits …)
·        Le réseautage (interactions avec des personnes extérieures à leur service…)

Les résultats de l’étude ont montré que les managers les plus appréciés par leurs équipes allouent leur temps de la manière suivante : communication (44%), gestion des ressources humaines (26%), management « pur et dur » (19%) et réseautage (11%). Ces managers sont donc avant tout centrés sur leurs équipes.

Comme on pouvait un peu s’y attendre, les managers qui sont fréquemment promus ont un profil totalement différent. Ils allouent leur temps de la manière suivante : réseautage (48%), communication (28%), management « pur et dur » (13%) et gestion des ressources humaines (11%). Ces managers sont donc essentiellement tournés vers l’extérieur. Si on creuse un peu, on remarque qu’ils interagissent en priorité avec des managers qui occupent des postes de même niveau hiérarchique, des managers qui ont un niveau hiérarchique plus élevé et les dirigeants. Ces interactions leur permettent à la fois de se faire connaître et de repérer les opportunités de promotion.

L’étude a des enseignements très clairs pour les managers. S’ils veulent être appréciés par leurs équipes, ils doivent leur consacrer l’essentiel de leur temps. S’ils veulent être régulièrement promus, ils ont plutôt intérêt à être tourné vers l’extérieur. L’étude a également les implications intéressantes pour les dirigeants. A chaque fois qu’ils décident de promouvoir un manager, ils devraient se demander s’ils n’ont pas été « éblouis » par un expert du réseautage … qui risque d’être peu apprécié par ses nouvelles équipes.

 
Source : Luthans, F., Hodgetts, R. M., & Rosenkrantz, S. A. (1988). Real Managers,  Ballinger, Cambridge, MA.


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier