La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/165867861?autoplay=1 Jerome-Barthelemy-Pourquoi-il-faut-se-mefier-du-bon-sens--4943.jpg
26/05/201602:25

A la fin des années 1940, le sociologue Paul Lazarsfeld a écrit un article dans lequel il synthétisait les résultats d’une étude menée par le ministère de la défense américain. L’étude portait sur plus de 600.000 soldats et un résultat avait particulièrement attiré son attention. Il indiquait que les soldats qui vivaient à la campagne s’étaient beaucoup mieux adaptés à la vie militaire que les soldats qui vivaient dans des villes.

 

Ce résultat n’était pas très surprenant … A cette époque, la vie à la campagne était particulièrement dure. Le travail y était très physique. Pourquoi financer des études aussi coûteuses pour démontrer des résultats qui relèvent du « bon sens » ? Mais Lazarsfeld révéla alors qu’il avait piégé ses lecteurs. En fait, l’étude montrait que les soldats qui vivaient dans des villes s’étaient le mieux adaptés à la vie militaire. Après tout, cela relevait aussi du « bon sens ». La plupart des citadins travaillaient dans des entreprises. Ils étaient donc beaucoup plus habitués à la discipline qui caractérise la vie militaire.

 

On se demande souvent à quoi servent les recherches en sciences sociales (sociologie, psychologie ou management …). Pourquoi faire des recherches dont les résultats relèvent du « bon sens » ? Le problème est que le « bon sens » permet de tout expliquer … mais uniquement a posteriori. Pour comprendre un phénomène, il vaut mieux se fier à la recherche qu’au « bon sens ».

 

Un dernier exemple … Quel est le principal déterminant de l’évasion fiscale ? Les résultats d’une étude menée sur 45 pays montrent qu’il s’agit avant tout de la pression fiscale. Plus elle est élevée, plus on cherche à se soustraire à l’impôt. Encore un résultat qui relève du bon sens … mais est totalement faux. En effet, l’étude a montré que le principal déterminant de l’évasion fiscale est la complexité du code des impôts. Plus la législation est complexe, plus on cherche à se soustraire à l’impôt. La pression fiscale n’a pas d’impact sur l’évasion fiscale … un résultat qui ne relève pas vraiment du « bon sens » !

 

Sources :
Richardson, G. (2006), “Determinants of tax evasion: A cross-country investigation”, Journal of International Accounting, Auditing and Taxation, 15, 150-169.
Watts, D. (2011), Everything is obvious once you know the answer, Crown Business.


En savoir plus

Mots clés : ManagementRechercheSociologiePsychologieEtudeBon sens

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier