La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/269140514?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-ABO-La-Silver-economie-a-l-horizon-2022-7576.jpg
31/05/201803:07

Le marché de l’or gris serait-il le nouvel eldorado ? La Silver économie représente en tout cas un formidable espace de croissance et d’innovation pour les années à venir. Selon l’étude Xerfi-Precepta, ce marché pesait ainsi 85 Md€ en 2017. Et il devrait continuer à croître. D’abord, grâce à la montée en puissance de la génération du baby-boom, plus consommatrice, techno-compatible et connectée. Ensuite grâce à la hausse du nombre d’aidants. Il s’agit toutefois d’un univers concurrentiel difficile à appréhender. Je veux bien sûr parler des multiples marchés qui le composent. Nous avons ainsi identifié 22 marchés regroupés au sein de cinq grandes filières comme l’habitat et la sécurité, la prévention et la santé ou encore le financement et la transmission. Je veux aussi parler des différentes cibles de clientèles entre les seniors actifs, les seniors fragilisés et les seniors en perte d’autonomie. Dans ces conditions, on aura compris que les opérateurs de la Silver économie sont aussi bien des fabricants que des prestataires de services.


On comprendra aussi le rôle déterminant des pouvoirs publics et des collectivités locales pour développer les marchés de la Silver économie. Tout d’abord, ils doivent favoriser l’innovation en mobilisant des Silver régions. Il s’agit en effet de mettre en place des filières régionales pour organiser, généraliser et mutualiser les dispositifs à l’image des clusters et autres pôles de compétitivité. Parmi les régions les plus avancées en matière de Silver économie citons notamment les Hauts-de-France. Ensuite, il s’agit d’améliorer l’efficacité de ces marchés administrés. A ce titre, les pouvoirs publics et les collectivités locales jouent un rôle clé en matière de prescription ou d’information mais aussi de distribution de produits et services. Il suffit pour s’en convaincre de penser à la place des établissements publics hospitaliers dans les services de santé ou encore au positionnement de la SNCF/Keolis dans les transports. Enfin, le rôle législatif et réglementaire des pouvoirs publics est fondamental en matière de reconnaissance et d’encadrement de nouveaux marchés dédiés aux seniors fragilisés ou en perte d’autonomie. C’est ainsi que la loi d’adaptation de la société au vieillissement a par exemple défini le statut de « proche aidant ».


Quant aux entreprises, elles doivent améliorer l’adéquation de leur offre à la demande. L’étude Xerfi-Precepta a identifié trois leviers à mobiliser à cet effet. Le premier, c’est de tendre vers le graal du guichet unique. Ce qui passe par l’enrichissement de l’offre, voire l’organisation et l’articulation des produits et services pour proposer des solutions personnalisées. Le deuxième levier, c’est d’offrir une relation client pertinente et optimisée. Ce qui revient à réaliser un ciblage précis de la population visée et de mobiliser des canaux de prescription et de distribution efficaces. Les entreprises doivent enfin saisir les opportunités d’innovations technologiques et sociales. L’e-santé, la téléassistance enrichie ou encore les nouveaux modes d’hébergement en font partie.


Mots clés : Services aux particuliersInnovationEntrepriseSilver économieClientsargentor gris

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier