La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/261307251?autoplay=1 Cathy-Alegria-CAL-La-logistique-du-dernier-kilometre-7412.jpg
10/04/201803:11

La logistique urbaine se renouvelle selon la dernière étude Xerfi-Precepta. Les stratégies des acteurs sont en effet toutes tournées vers l’optimisation numérique et organisationnelle, en particulier au niveau de l’entreposage et de la livraison. En matière d’entreposage, les grands leviers sont l’ubérisation du stockage pour révéler des capacités dormantes, la mutualisation du stockage pour réduire et partager les coûts mais aussi le développement du ship-from-store et des entrepôts mobiles pour raccourcir les délais de livraison. En matière de livraison, les stratégies s’articulent autour, de la flexibilisation pour réduire le taux d’échec, le verdissement de la flotte pour se différencier et réduire les coûts, l’intégration des technologies Big Data pour optimiser les trajets et temps de parcours. Sans oublier l’automatisation de la livraison pour dépasser certaines contraintes d’ordre géographique ou économique.


Mais pour exploiter le potentiel d’optimisation, les acteurs vont devoir dépasser le cadre des stratégies individuelles et désorganisées. Car sans coopération ni harmonisation à l’échelle locale, les initiatives resteront insuffisantes pour construire une chaîne logistique optimisée et rentable. L’étude montre d’ailleurs que la filière logistique se caractérise par une réalité concurrentielle duale : oligopolistique en amont, atomisée en aval. C’est ainsi que les expressistes sont très intégrés verticalement. Ils cherchent en effet à acquérir, prendre des participations ou nouer des alliances avec des acteurs majeurs de points relais et des consignes automatiques. Le segment des consignes est lui moins concentré. Son développement est toutefois soumis à la préférence des consommateurs pour la livraison à domicile et en points relais. Quant aux plateformes numériques, elles ont vite investi tous les marchés de la livraison urbaine. Mais les multiples défaillances de plateformes de livraison de colis et de repas mettent en évidence les fragilités de leur modèle. La présence d’Amazon dans la filière pourrait, elle, bientôt prendre une nouvelle ampleur.

 

Au-delà de l’analyse complète des business models et des questions stratégiques qui se posent aux opérateurs, l’étude Xerfi-Precepta propose trois scénarios prospectifs pour envisager les futurs possibles de la filière de la logistique urbaine :
• Le premier scénario anticipe la conquête de l’espace logistique urbain par les plateformes.
• Le deuxième scénario prévoit, lui, que la ville – ou plutôt la smart city - devienne le grand architecte de la logistique urbaine du futur.
• Le troisième scénario suppose que l’arrivée à maturité de multiples technologies permette aux acteurs de la logistique urbaine de renforcer la compétitivité-coût et de revaloriser la prestation.

 

Trois scénarios qui sont à découvrir dans la nouvelle étude réalisée par Xerfi-Precepta.


Mots clés : DistributionNumériqueLogistiqueLivraisonStockage

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier