La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/275080919?autoplay=1 Philippe-Gattet-PGA-Le-marche-de-la-mode-7754.jpg
09/07/201803:16

Le digital est devenu pour les acteurs du marché de la mode un levier de compétitivité incontournable selon la nouvelle étude Xerfi-Precepta. Il est vrai que les nouvelles technologies touchent peu à peu tous les segments de la chaîne de valeur. Je pense en particulier à l’intelligence artificielle et aux industries 4.0 mais aussi aux outils de marketing social et prédictif. Bref, un champ des possibles fantastique s’ouvre aux créateurs et aux distributeurs. Mais c’est également un défi de transformation inédit auquel aucun acteur – du luxe au prêt-à-porter – ne peut échapper. Ce sont d’ailleurs ces mêmes technologies qui rendent possible la convergence du commerce traditionnel et du e-commerce. Une convergence devenue d’autant plus impérative que le consommateur connecté est avide d’expériences clients renouvelées et sans coutures.
 

L’étude Xerfi-Precepta met en évidence plusieurs axes de réflexion stratégique à l’œuvre au sein du marché de la mode. De toutes les technologies à l’œuvre, l’IA est la plus prometteuse en raison de ses capacités prédictives transverses. Sur le plan de la logistique, le digital est à la fois le problème et la solution. Le problème car il a complexifié les flux de marchandises. Et la solution car les progrès réalisés en matière de système d’informations et des solutions dédiées au dernier km font miroiter une optimisation inédite des coûts. Grâce aux données collectées, le digital favorise par ailleurs une inflexion data-driven des modèles d’affaires. Des modèles dans lesquels le magasin physique joue un rôle pivot, à condition d’être connecté à 360°. Pour faire face à ces multiples chantiers, les acteurs historiques concluent de nombreux partenariats et expérimentent de nouveaux dispositifs. 
 

Au-delà de l’analyse complète des business models et des questions stratégiques qui se posent aux opérateurs, Xerfi-Precepta a élaboré trois scénarios prospectifs pour envisager les futurs possibles du marché de la mode :
• Le premier scénario anticipe l’influence croissante du rôle du client dans le pilotage de la chaîne de valeur des acteurs de la mode. Dès lors, les stratégies centré clients se normaliseront peu à peu. Mais les investissements colossaux à consentir pour une telle transformation peineront à être rentabilisés en raison des désillusions technologiques et des freins à l’adoption.
• Le deuxième scénario prévoit, lui, la convergence inéluctable des sphères physique et digitale. Cette convergence « phygitale » fera finalement émerger un modèle de distribution dominant et peu différenciant : l’omnicanal.
• Le troisième scénario suppose que les acteurs adoptent un modèle alternatif, inspiré de la slow fashion, mais adapté à la réalité d’un marché fortement globalisé et industrialisé. Sauf que l’adoption de modes d’approvisionnement et de production plus durables est loin d’être simple.

 

Trois scénarios qui sont à découvrir dans la nouvelle étude réalisée par Xerfi-Precepta.


Mots clés : DistributionDigitalE-commerceMode IA

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier