La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/241004186?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-ABO-Les-mutuelles-du-code-de-la-mutualite-6876.jpg
19/12/201702:52

Cela pourrait bien être l’heure du big bang pour les mutuelles du Code de la mutualité. Il est vrai que les transformations ne manquent pas pour ce secteur selon l’étude Xerf-Precepta : durcissement de la concurrence dans l’assurance santé, impératifs réglementaires inédits (tels que Solvabilité II) ou encore ruptures technologiques en cours et à venir (en tête desquelles la e-santé). Dans un tel contexte, les mutuelles ont donné le coup d’envoi de la course à la taille. Après les mutuelles interprofessionnelles, ce sont les mutuelles de la fonction publique qui s’engagent dans des logiques de regroupements. Des regroupements qui font d’ailleurs tomber de nombreuses lignes de démarcation au sein de la mutualité. L’exemple le plus emblématique reste celui du groupe Harmonie Mutuelle. Déjà en tête du classement après plusieurs fusions-absorptions, il vient de prendre une nouvelle dimension après son rapprochement avec la MGEN (et les principaux autres membres d’Istya) dans un nouvel ensemble baptisé VYV. Un regroupement qui illustre à l’envi le processus de décloisonnement des fiefs mutualistes historiques et leur ouverture à des acteurs extérieurs.

 

L’évolution du marché place de fait les mutuelles face au défi de la différenciation. Pour se démarquer de leurs compétiteurs, elles disposent de trois grands leviers, selon l’étude Xerfi-Precepta. D’abord, elles doivent se muer en accompagnateurs actifs de leurs adhérents en s’appuyant sur les plateformes de professionnels de santé conventionnés, les services de soins et d’accompagnement mutualistes et des programmes de prévention. La différenciation passe également par des stratégies de marques efficientes. La marque est en effet un actif essentiel alors que la diversification devient prioritaire. Fragilisés par des modèles restés largement mono-activité, les stratégies de diversification sont devenues incontournables. Les offensives se concentrent en priorité sur la prévoyance. Elles visent également la clientèle des entreprises et des conventions collectives.

 

Au-delà de l’analyse complète des business models et des questions stratégiques qui se posent aux acteurs, cette nouvelle étude Xerfi-Precepta propose trois scénarios prospectifs pour aider à mieux appréhender les futurs possibles de ce marché.
• Le premier scénario anticipe un renforcement du processus de consolidation qui consacre un marché à deux vitesses.
• Le deuxième scénario prévoit que le modèle intégré s’impose de lui-même, au détriment du modèle non-intégré, pour faire face aux nouvelles concurrences sur le marché.
• Enfin, le 3e scénario conforte l’hypothèse d’une accélération des marchés de la e-santé, une rupture qui ne profitera qu’aux acteurs les plus audacieux.

 

Trois scénarios qui sont à découvrir dans la nouvelle étude Xerfi-Precepta.

 


Mots clés : Banque, finance, assuranceMutuelle

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier