La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/264417237?autoplay=1 Jeremy-Robiolle-JRO-Les-strategies-dans-la-bancassurance-7503.jpg
28/05/201802:51

La bancassurance est loin d’avoir donné sa pleine mesure. Elle dispose en effet d’un potentiel certain selon la nouvelle étude Xerfi-Precepta. Une étude qui a analysé les performances des groupes bancaires sur les principaux marchés de l’assurance : assurance-vie, santé-prévoyance et assurances dommages. Et selon cette analyse, les niveaux d’avancement sont très disparates d’un acteur à l’autre, avec des pionniers qui ont creusé l’écart tels le Crédit Agricole ou le Crédit Mutuel, des « retardataires » poussifs, et d’autres toujours en phase d’accélération. L’étude montre également que certains acteurs ont à l’évidence concentré leurs offensives sur des créneaux spécifiques. C’est le cas par exemple d’HSBC qui s’en tient prioritairement à quelques offres de protection de la personne et aux assurances des moyens de paiement. Enfin, et surtout, tous les groupes disposent encore de marges de progression sur le marché de l’assurance, marges plus ou moins importantes selon la maturité affichée sur le segment concerné.

 

De fait, les banques peuvent et doivent accélérer, d’autant que les leviers à actionner sont multiples. Citons la mobilisation des réseaux d’agences, la légitimation du métier d’assureur, la conquête de nouveaux espaces produits ou clientèles, la digitalisation des parcours clients, les partenariats stratégiques ou encore l’internationalisation.

 

Au-delà de l’analyse complète des business models et des questions stratégiques qui se posent aux banques sur les marchés de l’assurance, cette nouvelle étude Xerfi-Precepta a élaboré trois scénarios prospectifs pour envisager les futurs possibles des bancassureurs et stimuler la réflexion stratégique :
• Le premier scénario mise sur une optimisation des modèles d’affaires grâce à une adoption volontariste des nouvelles technologies par les acteurs. Une évolution qui permettra de répondre aux grandes problématiques actuelles et notamment à la pression sur les marges et l’intensification de la concurrence des fintech et assurtech notamment.
• Le deuxième scénario correspond à la plateformisation de l’activité des banques en riposte à l’entrée de nouveaux acteurs comme les GAFA ou les opérateurs télécoms. Cette plateformisation modifiera alors en profondeur les standards en matière de distribution et de gestion de la relation client des bancassureurs.
• Le troisième scénario suppose que les gisements de croissance à l’international seront demain exploités via des modèles très éloignés des pratiques d’avant-crise, c’est-à-dire en révisant les approches des marchés au niveau de la localisation, des produits et des modes de croissance.

 

Trois scénarios qui sont à découvrir dans la nouvelle étude Xerfi-Precepta.


Mots clés : StratégieBanque, finance, assuranceAssuranceDigitalStratégieBusiness modelBanques bancassurance

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier