Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


4 manières pour rattraper le travail perdu

Enregistré le lundi 22 juin 2020 . 3 min. 39

Voir plus tard
Partager
Imprimer

J'entends dire parfois que le temps est perdu, que cette période de confinement a retardé le business. C'est probablement vrai pour les bars, les restaurants etc.

En entreprise on ne doit pas être aussi défaitiste, je pense qu'on peut bien au contraire récupérer le travail perdu. Alors on ne peut peut-être pas tout récupérer mais on peut récupérer partiellement et de quarte manières différentes.

Voici comment : il y a deux manières mécaniques et des deux autres qui seront un engagement de soi. Tout sera basé sur la volonté de chacun de faire un peu mieux et de faire un peu plus fort. Je le dis un peu brutalement : c'est quand même mieux de ramer pour faire mieux, que de râler tout court.

Deux manières mécaniques

La première c'est de revenir au sujet du télétravail. Aujourd'hui ce télétravail est pris comme un sujet d'organisation : il y aura les jours avec télétravail, les jours sans, il y a l'obligation dans telle entreprise de faire un jour où tout le monde est en présentiel pour les coordinations etc. C'est sûrement un bon sujet que de traiter ça par l'organisation mais il ne faut pas oublier que le télétravail est avant tout un outil : les fichus Zoom, Team et autres Skype qu'on a tous connu pendant cette période à grande échelle. Et cet outil veut simplement dire que tout peut fonctionner indépendamment du présentiel. Donc ne nous attachons pas trop à l'organisation définitive du mois de septembre et utilisons ces outils un peu mieux tous les jours, pour faire mieux et faire plus vite.

Deuxième sujet mécanique, c'est de ne pas décaler les échéances, les jalons, les dates, de manière un peu homothétique par rapport à ce qui est prétendu comme le temps perdu. Ça veut dire simplement mettre en fréquence les projets, les objectifs, les jalons, les atteintes etc. Ça ne veut pas dire travailler plus, ça ne veut pas dire travailler plus vite, ça veut dire mettre en fréquence pour réduire le plus possible les temps morts, les temps d'attentes. Et la meilleure manière de faire cette mise en fréquence dans les calendriers est de bloquer les dates de fin ou de s'imposer de ne pas être strictement homothétique dans les décalages de dates.

Deux manières plus engageantes à titre individuel

La première, qui s'adresse plus aux dirigeants ou aux responsables de projet, c'est de décider plus vite. Le temps perdu à attendre des arbitrages, à attendre des décisions, est très significatif que ce soit dans le monde opérationnel ou dans le monde des projets. Et décider plus vite ça veut dire accélérer le temps. Alors évidemment il y a le fameux adage qui dit "je rumine l'idée, je déciderai en temps et en heure". Mais il faut quand même s'imposer de décider, d'arbitrer, d'avancer plus vite, et notamment tenir des jalons qui ne bougent pas beaucoup.

Puis quatrième proposition de récupération du travail perdu, c'est un adage que j'aime bien, c'est de faire tout de suite ce qui prend moins de dix minutes. C'est quelque chose d'extrêmement efficace pour rendre plus flexible, plus souple la journée de travail, pour résoudre des mini-problèmes, des mini-difficultés que nous rencontrons tous dans les entreprises. Mais ça veut dire aussi accepter de se mettre en rupture d'un travail qui est long, qui dure trois ou quatre heures, pour traiter un petit problème avec son collègue pendant dix minutes. Ca veut dire accepter de sortir peut-être dix minutes en retard parce qu'on a commencé et qu'il faut finir. Pour l'avoir expérimenté, le fait de faire tout de suite ce qui prend moins de dix minutes fait gagner énormément de temps.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER