CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
https://player.vimeo.com/video/461312548?autoplay=1 Philippe-Gattet-Les-defis-du-facility-management-face-a-la-crise-306347390.jpg
03/11/202003:00

Les entreprises du facility management n’ont pas échappé à la crise. L’exercice 2020 se sera soldé par une baisse du chiffre d’affaires sectoriel selon l’étude Xerfi-Precepta. Cette évolution est inédite sur la période récente pour un marché structurellement en phase d’expansion. Par rapport au choc subi par l’ensemble de l’économie, le recul de l’activité apparaît toutefois limité, et un rebond technique est attendu en 2021. Les acteurs du facility management vont cependant devoir composer avec des entreprises clientes durablement fragilisées, comme dans l’automobile ou l’aéronautique. Mais pas seulement…. Négociation de contrats à la baisse et diminution des prises de nouvelles surfaces seront donc à l’ordre du jour au cours des prochains mois. Au-delà de la crise, les fondamentaux du FM demeurent solides. Sous réserve que les acteurs parviennent à clarifier leur promesse de valeur, ils profiteront du mouvement de fond en matière d’externalisation des fonctions non stratégiques de l’entreprise, ainsi que de leur capacité à répondre à des enjeux ESG en matière de contrôle des consommations d’énergie et de prise en compte de la qualité de vie au travail.

Déjà dans les mains de grands groupes comme Vinci Facilities, Engie ou encore Sodexo, le marché du FM devrait poursuivre sa consolidation. Des opportunités de rachat pourraient même émerger. Les mutations de la demande favoriseront les acteurs de taille importante, qui sont en mesure de proposer davantage de flexibilité contractuelle et qui ont pris le virage du workplace management. Les investissements à mener dans le cadre de la performance énergétique joueront aussi en faveur des grands groupes. Dans ce domaine, les spécialistes du multitechnique comme Dalkia et Spie Facilities conservent pour l’heure un train d’avance, surtout sur des bâtiments complexes de l’industrie.

Les stratégies de croissance des FMers ont consisté ces dernières années à élargir l’offre 1) en direction des occupants pour améliorer la qualité de vie au travail et 2) dans le cadre de l’excellence environnementale et le contrôle des consommations énergétiques. Au-delà de ces deux piliers qui s’appuient sur un usage étendu des outils numériques, les FMers ont aussi misé sur une politique soutenue de croissance externe (notamment à l’international), le renforcement de leurs engagements RSE ou encore sur la communication institutionnelle autour du métier du FM. Or, la crise impose aux acteurs de faire des choix en matière d’investissement. Le développement des services aux occupants, en dehors des mesures sanitaires, pourraient donc être en sursis… À l’inverse, la chasse aux coûts de la part des donneurs d’ordres pourrait bien être source d’opportunités pour les « FMers » car la réduction des charges est justement l’une de leur promesse phare. Elle constitue plus que jamais un argument de fidélisation et d’acquisition clients.


En savoir plus

Mots clés : Services aux entreprisesBâtiment / ConstructionImmobilierExternalisationBâtimentConstructionServiceTransition écologiqueCovid-19

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier