La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés La cigarette électronique...
https://player.vimeo.com/video/122372811?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-La-cigarette-electronique-fait-un-tabac-1491.jpg
25/02/201303:07
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Boulègue, directeur d'études Xerfi

Est-ce l'heure de la rupture pour l'économie du tabac ? Au rythme auquel la cigarette électronique se développe, on peut penser que oui. Il y aurait aujourd'hui en France 500 000 utilisateurs réguliers, un chiffre qui ne cesse de progresser grâce au bouche à oreille. La cigarette électronique est un simple tube de plastique qui permet de faire chauffer un liquide à l'aide d'une batterie et d'une résistance pour produire de la vapeur. Une vapeur qui est ensuite aspirer par le fumeur. Avec une cigarette électronique, on ne fume plus, on vapote ! Le liquide peut contenir de la nicotine et des agents de saveur : tabac, pomme, menthe et même cacahuète ou jasmin. Le succès de la cigarette électronique tient à ses nombreux avantages : son prix d'abord, jusqu'à 5 fois inférieur à celui du tabac. Le fait de pouvoir vapoter partout y compris dans les lieux publics. Et puis surtout son intérêt en tant que substitut tabagique. Le problème, sur ce sujet, c'est que le débat n'est pas tranché. Peu d'études, et aucune sur le long terme, ne lèvent en effet le voile sur cette question. Et le débat n'est pas prêt de se tarir tant le succès de la e-cigarette représente une menace pour tout l'écosystème actuel du tabac. Une menace pour les cigarettiers bien sûr, qui pourraient voir partir en fumée une belle rente de situation. Soit parce que le marché risque de se déplacer sur la e-cigarette, soit parce que ce produit pourrait devenir un substitut tabagique des plus efficaces. Un signe ne trompe pas : longtemps réticents, les géants du tabac s'intéressent enfin au marché. En 2012, l'américain Lorillard a par exemple racheté le producteur d'e-cigarette Blu Ecigs. Quand à Philipp Moris, il a prévu de lancer en 2016 une cigarette Marlboro qui utilisera un tabac sans combustion. La deuxième menace est pour l'industrie pharmaceutique, qui est assise sur le marché plutôt profitable du sevrage tabagique avec ses médicaments, patchs et autres nicorettes. Mais les laboratoires ont peut-être déjà gagné une première bataille avec la proposition de directive européenne de décembre dernier. Celle-ci prévoit l'interdiction de commercialiser des produits contenant plus de 4mg de nicotine. Au-delà de ce seuil il faudrait disposer d'une autorisation de mise sur le marché. Bref la cigarette électronique serait considérée comme un médicament et resterait l'apanage de l'industrie pharmaceutique. Enfin la troisième menace est pour l'Etat, qui tire du tabac des recettes fiscales considérables, et qui devra arbitrer sur le statut médical et fiscal de la cigarette électronique. Vous l'aurez compris, l'avenir de ce marché reste suspendu aux actions de ces trois acteurs. Sachant que les groupes pharmaceutiques et les cigarettiers ont déjà largement fait leur preuve en matière de lobbying et connaissant l'état des finances publiques de la France, la croissance du marché du vapotage semble semée d'embûches.

Alexandre Boulègue, La cigarette électronique fait un tabac, une vidéo Xerfi Canal

 




En savoir plus

Mots clés : Consommation et ménagesSanté : Services et industrie

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier