Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

On a trop l’habitude de penser l’économie en trois secteurs économiques : l’agriculture, l’industrie et les services. Or ce distinguo est aujourd’hui obsolète, et l’appareil statistique est en retard et peu adapté aux nouvelles réalités du système productif. Et pourtant, l’observation de la stratégie des entreprises révèle à quel point il faut remettre en cause notre outil d’analyse de l’économie réelle.

D’ailleurs, le succès d’entreprises comme les GAFAM rend caduque la division entre industrie et services. Amazon vend-elle des livres ou de la logistique ? Apple vend-elle des produits ou des services ? Certains parlent alors de « softization » introduisant de l’émotion, de la connaissance, de la culture et de la créativité dans l’industrie. Aujourd’hui, les grandes entreprises du numérique ne s’encombrent pas avec la distinction entre services et produits et s’investissement dans des champs purement industriels comme le véhicule autonome ou le casque de réalité virtuelle.

Trop longtemps, les industriels ont pensé que les pure players du numérique ne viendraient pas sur les terrains de la production en raison de coûts d’entrée importants. Pourtant, des acteurs comme Google cherchent à se positionner dans des secteurs emblématiques comme l’automobile en investissant massivement dans la recherche et le développement. 

A l’inverse des industriels développent de plus en plus de services autour de leurs produits afin de se différencier par rapport à leurs concurrents. La quatrième révolution industrielle offre des capacités de traitement des données important à des coûts de plus en plus bas permettant aux industriels de créer de nouveaux modèles économiques autour des données. Plusieurs nouveaux modèles sont envisageables :
1. L’industriel vend le produit et augmente la valeur en proposant des services associés ;
2. L’industriel propose un paiement à l’usage du service fourni par le produit : la connexion permet de suivre l’utilisation effective du produit
3. L’industriel partage avec son client les économies sur les coûts de fonctionnement du produit grâce à la proposition d’une gestion plus efficace de celui-ci ;
4. L’industriel propose un partenariat avec le client au terme duquel il s’engage sur le niveau de performance du service fourni par le client.

Ainsi, des grands groupes comme Seb avec son service de location d’appareils culinaires « Eurêcook », Schneider Electric avec son service de traitement de données via sa plateforme Ecostruxure ou encore Michelin avec des services autour des pneus connectés mais également de nombreuses PME et ETI se repositionnent sur la chaîne de valeur participant à l’hybridation entre activités de services et activités industrielles.

Une étude réalisée en 2015 par L’Usine Nouvelle allait dans ce sens puisque selon elle 83% des industriels vendaient déjà des services, 33% d’entre eux vendaient davantage de services que de biens industriels et 26% ne commercialiseraient plus que des services.

On l’aura compris, non seulement la distinction entre production matérielle et services s’estompe, mais bien plus, l’intrication profonde de ces produits et services est l’une des clés décisives des nouveaux modèles économiques et d’un sursaut du système productif sur le territoire national.


Publié le mardi 21 mai 2019 . 3 min. 46

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :