CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
https://player.vimeo.com/video/489311165?autoplay=1 Dominique-Turcq-Les-nouvelles-injustices-en-entreprise-a-cause-des-nouvelles-technologies-306347680.jpg
05/01/202103:16

Les nouvelles technologies et les nouvelles attentes sociétales créent de nouvelles injustices. Elles sont dès à présent un enjeu de management.

Il y a d’abord des nouvelles injustices d’origine technologiques. Elles sont à deux niveaux.

Au premier niveau, elles concernent la capacité à utiliser des outils modernes, digitaux en particulier. On l’a vu lors de la crise du COVID 19 et du confinement, la possession ou non d’un bon matériel informatique, la disposition ou non d’un lieu adéquat pour travailler, ont créé des discriminations importantes, vécues par les employés comme des injustices.

Au second niveau, il s’agit des injustices liées au fonctionnement même des technologies. L’Intelligence Artificielle ne voit pas de la même manière les blancs et les noirs, les hommes et les femmes, principalement car les bases de données sur lesquelles elles sont entrainées ne sont pas représentatives de ces populations. L’IA est injuste si sa base de données ou son algorithme sont injustes. Même l’homme ne sait pas bien la corriger.

On va ensuite voir apparaître bientôt des injustices biologiques.

Nous sommes tous inégaux devant la santé, certes, mais certains plus que d’autres. Dès lors que les profils ADN vont devenir plus précis, les inégalités vont apparaître et avec elles des injustices quant aux traitements disponibles, aux manipulations génétiques que l’on pourra faire, à la sélection des individus que l’on fera en fonction de leurs profils génétiques, pour les traiter, les embaucher, les épouser ou pour faire des enfants avec eux. Le film Welcome to Gattaca n’est pas loin.

L’IA et la biologie annoncent aussi une autre injustice à venir : les injustices par asymétrie informationnelle.

A chaque fois qu’un acteur a plus d’information sur un individu que celui-ci en a sur lui-même, il y a un risque d’injustice par asymétrie informationnelle. Les assurances, pour la maladie ou pour la conduite de véhicules par exemple, seront les premières à les utiliser. Les entreprises, notamment les DRH ou le marketing, auront vite fait de trouver des applications.

Enfin une injustice pourra peut-être être réduite : L’injustice épistémique.

Derrière ce mot barbare se cache le fait que l’on refuse à une personne le droit d’apporter de la valeur à une discussion à cause de sa qualité à nos yeux (subalterne, ouvrier, femme, enfant, étudiant, stagiaire, syndicaliste, râleur notoire, adepte d’une théorie du complot, etc.). Traiter par le mépris ou ignorer le propos d’une personne à cause de sa qualité peut affecter tout manager, à tout niveau. Soyons honnête, nous sommes tous affectés et il est fort difficile de la déceler. Les neurosciences devraient nous aider à la dépister et à la réduire.

Comme on le voit, les nouvelles injustices sont un véritable enjeu d’éthique mais aussi un enjeu très concret de management. 

La question pour le dirigeant se pose donc de savoir s’il sait les identifier dans son organisation, s’il sait en mesurer les risques, s’il veut les réduire et s’il est capable d’en parler.


En savoir plus

Mots clés : EntreprisesManagementInégalitésDiscriminationNouvelles technologies

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier