Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

A l’évidence, le spectaculaire déploiement des Intelligences Artificielles génératives telles que Chat GPT d’Open AI préfigure des changements radicaux dans la façon de vivre et de s’organiser. Dans sa vie privée, à l’université et au travail, ces algorithmes « auto-apprenants » ont la faculté de modifier notre rapport à la connaissance, d’influencer nos préférences, de conditionner nos modes de raisonnement et in fine, d’impacter nos décisions.


Face à de telles capacités, on peut s’interroger sur la façon dont l’exercice du pouvoir est en passe de se reconfigurer à la tête des organisations et jusqu’où le leadership peut se concevoir comme une activité assistée par ordinateur ?


Force est d’admettre que l’assistance apportée par ces machines apprenantes en termes de productivité est tout simplement prodigieuse. De la production industrielle à la logistique en passant par le marketing, le juridique, les RH et même l’innovation, les IA génératives permettent d’atteindre de remarquables niveaux d’investigation et d’optimisation.    

 
Ainsi, l’ambition des acteurs investis dans les IA génératives va bien au-delà de la prise en mains des tâches routinières, mécaniques et administratives. Malgré leurs imperfections, leur tendance à privilégier le politiquement correct, à formater les pratiques et les modes de raisonnement qui les sous-tendent, rien ou presque ne s’oppose à ce que les IA génératives provoquent un véritablement changement de paradigme dans la façon de diriger.


Dans cette transition numérique appliquée aux affaires, l’ordinateur n’est plus un simple assistant de gestion mais un véritable partenaire stratégique capable d’influencer le cours de l’histoire. Mais pour pénétrer les hauts lieux du pouvoir, les machines apprenantes doivent offrir bien plus que des réponses d’inspiration générique, à partir de données historiques.


Il leur faudra contextualiser et intégrer de nombreux facteurs rationnels et émotionnels. Les indicateurs objectifs sur les ressources financières, matérielles et humaines, devront être de combiné avec des données de nature subjectives et intuitives. Cela concerne notamment la variété des intentions des parties prenantes et l’impact des circonstances par définition changeantes et parfois totalement imprévisibles. 


Cela dit, rien ne permet d’affirmer que ces machines simulant la pensée prendront le pouvoir ultime de la décision stratégique.


Il est donc plus que nécessaire de développer parmi les équipes dirigeantes cette intelligence critique capable d’assujettir les formidables capacités des IA génératives à des besoins et des objectifs éthiquement responsables et différenciants, tout en challengeant judicieusement le statu quo, les logiques préférentielles et le formatage intellectuel prisé par ces machines apprenantes. 


Publié le lundi 12 février 2024 . 3 min. 05

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :