Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Et si vous misiez davantage sur l'intelligence de vos collaborateurs ?

Enregistré le mercredi 24 octobre 2018 . 3 min. 14

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Faire le pari de l’intelligence des acteurs est un des principes fondamentaux de la sociologie des organisations. Mais pourquoi est-ce un pari et dans quelle mesure ce pari vaut-il la peine d’être pris ?


L’efficacité collective, c’est l’affaire de chacun

 

Tout d’abord, il s’agit bien d’un pari parce que miser sur l’intelligence des acteurs implique de concevoir les relations de travail de façon inhabituelle, à l’opposer des formes modernes de bureaucratie et de la gestion très scientifique du travail. Il faut par exemple admettre que chaque salarié, quel que soit son niveau de responsabilité, est susceptible de contribuer à l’efficacité collective autrement qu’en étant bêtement discipliné.

 

Cela nécessite de s’abstenir de penser à sa place. Les remarques du genre « Je les connais sur le bout des doigts » ou « Je sais très bien ce qu’ils vont dire » sont très efficaces pour décourager les bonnes volontés.

 

Faire le pari de l’intelligence des acteurs suppose également d’accepter d’être parfois déçu, voir blessé par l’attitude de certaines personnes. Il faut se dire qu’aucun modèle organisationnel non totalitaire n’éradique les tensions et les conflits au sein d’un collectif.

 

De même, il faut accepter certains échecs. Car celui qui a l’interdiction d’échouer, a peu de chance d’être force de propositions et par là, de connaitre ses points d’amélioration. 


Entre management panoptique et libertaire, une 3e voie existe

 

Mais au lieu de faire le pari de l’intelligence des acteurs, combien d’entreprises préfèrent investir dans la perfection de la structure, des règles et des procédures ? Implicitement, elles cherchent plus ou moins maladroitement à contourner cette chose imparfaite, imprévisible et irrationnelle qu'est l'humain.

 

Comme le montre James March dans son ouvrage A la poursuite de l’intelligence organisationnelle, les entreprises ont un besoin irrésistible, presque pathologique de rationaliser leur fonctionnement dans le but d’optimiser la performance. Un tel besoin est justifié par une irrépressible envie de limiter au maximum les risques de dysfonctionnement liés au facteur humain. Autrement dit, faire le moins confiance possible.   

 

Face aux dérives d’un management panoptique de type carcéral, on voit apparaitre un intérêt grandissant pour des formes organisationnelles de type libertaire. Il s’agit de modèles alternatifs allant de l’esprit « start up » au modèle holacratique de l’entreprise libérée. C’est l’effet de balancier. On passe d’un extrême à l’autre.

 

La prudence suggère d’éviter les radicalités et d’inviter dirigeants et salariés à trouver le mode d’organisation et de management qui leur convient le mieux en fonction des défis qu’ils ont à relever ensemble.

 

Mais, cette troisième voie n’est possible qu’en faisant le pari de l’intelligence des acteurs, c’est-à-dire en faisant confiance à leur jugement et à leur compréhension des situations. Cela implique de les informer et de les solliciter notamment pour les décisions les concernant directement.

 

En paraphrasant Goethe, on pourrait dire que ceux qui refusent de faire le pari de l’intelligence des acteurs traitent ces derniers comme ils sont en prenant le risque qu’ils restent ainsi alors qu’ils pourraient les traiter comme ils peuvent être en prenant le risque qu’ils le deviennent.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER