CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Stratégie & Management Savoir s'affranchir du prêt...
15/09/202103:37

Nous vivons une époque où la profusion de conseils en tout genre sur le management et le leadership est tout simplement stupéfiante. Et comme toujours, la surabondance d’informations créée un sentiment de confusion qui permet à des banalités plus ou moins intelligentes de prospérer en marge de tout fondement scientifique.


Difficile en effet d’échapper à toutes ces allégations d’un flou confondant telles que : « Avec un chef on obéit, avec un manager on réfléchit mais avec un leader on grandit » ou à des affirmations péremptoires telles que « la nature humaine n’aime pas le changement ». 


Difficile également d’échapper aux raccourcis proposés par celles et ceux qui ont réussi professionnellement et qui ne peuvent s’empêcher d’asséner leurs recettes du succès, persuadés que leur expérience, plus ou moins romancée, à une valeur axiomatique.


Naturellement, les promoteurs de ce prêt-à-penser managérial sont généralement peu disposés à questionner la nature empirique et singulière de leurs arguments. Mais il faut bien admettre que le fastfood intellectuel répond à un besoin réel de connaitre rapidement et sans beaucoup d’effort ce qu’il faut savoir et faire pour motiver ses équipes afin de les rendre performantes et heureuses de travailler ensemble.


Investir dans une connaissance élaborée de la vie sociale organisée n’est pas chose facile et pour cause. Chaque organisation est un écosystème social singulier. De fait, les tenants et les aboutissants d’une dynamique collective sont non seulement pluriels et subtiles mais également contextuels et précaires. Il arrive même qu’une vérité managériale partagée dans une organisation apparaisse comme tout à fait discutable et inadaptée dans une autre.


Qu’on se le dise, le management, ce n’est ni du bon sens ni une technique permettant l’industrialisation des solutions. Comment dès lors conjurer efficacement l’essor d’une pensée managériale prescriptive et universaliste ?


La première chose à faire est de s’employer à douter avec sagacité pour mieux explorer les vérités séduisantes auxquelles nous adhérons spontanément, simplement parce qu’elles font sens. Ici le doute n’est pas une finalité en soi, ni le but de la démarche, mais ce que les philosophes modernes appellent un « scepticisme provisoire », c’est-à-dire un moyen préalable destiné à se mettre à bonne distance du sujet.


Il est ensuite souhaitable d’apprendre, non pas à critiquer pour critiquer, mais à faire l’effort de penser critiquement c’est-à-dire d’examiner attentivement les données et leurs méthodes de calcul ainsi que la valeur relative des arguments avancés. Le but est de mettre en évidence les limites et peut-être les erreurs de raisonnement ainsi que les biais cognitifs et idéologiques mobilisés pour l’occasion. 


L’incrédulité et la curiosité sont donc les deux premières marches permettant aux humains de sortir dignement de la fameuse caverne de Platon. En s’affranchissant du prêt-à-penser managérial, ils se dirigent nécessairement vers la lumière d’une pensée exigeante, celle qui s’assure de la réalité des faits, de la cohérence des raisonnements et de la perspicacité de la conclusion. 


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier