Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Pourquoi certaines entreprises sont-elles plus performantes que les autres ? La recherche a montré qu’il y a deux explications. La première est qu’elles ont une meilleure stratégie. Elles ont fait des choix ambitieux qui se sont avérés « payants » et qui leur ont donné un avantage concurrentiel. La seconde est plus prosaïque : elles font moins d’erreurs de management.


Qu’est-ce qu’une erreur de management ? Dans tous les secteurs d’activité, il existe des « bonnes pratiques ». Alors que la plupart des entreprises connaissent leur existence, elles ne les adoptent pas forcément. C’est une erreur qu’elles pourraient facilement éviter.


En croisant la capacité d’une entreprise à créer un avantage concurrentiel et à éviter les erreurs de management, on obtient quatre profils :


• les entreprises qui ont un avantage concurrentiel et qui font peu d’erreurs de management ;
• les entreprises qui n’ont pas d’avantage concurrentiel et qui font beaucoup d’erreurs de management ;
• les entreprises qui n’ont pas d’avantage concurrentiel et qui font peu d’erreurs de management ;
• les entreprises qui ont un avantage concurrentiel et qui font beaucoup d’erreurs de management.


Qui sont les entreprises les plus performantes ? Sans surprise, ce sont celles qui ont un avantage concurrentiel et qui font peu d’erreurs de management. De la même manière, les entreprises les moins performantes sont celles qui n’ont pas d’avantage concurrentiel et qui font beaucoup d’erreurs de management.


Les deux autres cas sont beaucoup plus intéressants. Les entreprises qui n’ont pas d’avantage concurrentiel et qui font peu d’erreurs de management se portent très bien. Elles surpassent nettement les entreprises qui ont un avantage concurrentiel et qui font beaucoup d’erreurs de management. Harley Davidson – par exemple – a frôlé la faillite dans les années 1980. Alors que le constructeur de motos américain disposait d’une marque très réputée (et donc d’un véritable avantage concurrentiel), il n’avait pas adopté les « best practices » en matière de production. Cette erreur de management l’a considérablement fragilisé.


De nombreux dirigeants se refusent à faire les choix ambitieux qui permettraient à leur entreprise de développer un avantage concurrentiel. On peut les comprendre : c’est une démarche risquée. Une approche moins risquée consiste à essayer de réduire le nombre d’erreurs de management. Si elle ne permet pas d’atteindre un niveau de performance exceptionnel, elle garantit des résultats honorables.

Source : Arrègle, J. L., Powell, T. (2009), Pour une approche plus équilibrée de la performance des firmes, Revue Française de Gestion, 196(6), 147-165.


Publié le mardi 21 mai 2024 . 2 min. 27

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :