Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Vous avez un choix difficile à faire. Vous hésitez à demander conseil à vos collègues ou à votre patron. Après tout, demander conseil, c’est montrer qu’on est indécis, alors que beaucoup d’organisations valorisent les personnes sûres d’elles, décidées, qui ne connaissent pas le doute. Pire, sur des questions techniques dont on est censé maîtriser les tenants et les aboutissants, avouer qu’on a besoin de conseils, c’est risquer de passer pour incompétent.

Les trois auteurs d’un article paru dans Management Science ont étudié ce préjugé répandu. Leur conclusion, c’est qu’il est généralement faux. De manière générale, quelqu’un qui demande des conseils pour accomplir une tâche n’est pas perçu comme moins compétent, au contraire. Comme le livre des Proverbes, nous avons tendance à penser que « La sagesse est avec ceux qui prennent conseil. » 

Mais dans le détail, ça se complique un peu. Il ne faut pas prendre conseil sur n’importe quoi, et surtout pas auprès de n’importe qui.

D’abord, assez logiquement, la difficulté de la tâche compte. Si une tâche vous semble facile, ceux qui demandent conseil pour l’accomplir vous sembleront moins compétents que ceux qui se débrouillent tout seuls.

Ensuite, il faut se montrer capable de choisir des conseillers crédibles. Prendre l’avis d’une personne manifestement incompétente sur la question à traiter ne vous fera pas passer pour un génie.

Tout cela semble logique. Ce qui l’est un peu moins, c’est que nous jugeons différemment la même personne, demandant le même conseil sur le même sujet, selon qu’elle nous demande conseil à nous ou à quelqu’un d’autre. Même s’il y a une source de conseils tout aussi qualifiée que vous, vous jugerez moins favorablement l’individu qui s’adresse à cette source que celui qui s’adresse à vous.

Tout se passe en fait comme si demander conseil était non seulement une manière de se valoriser, mais aussi une forme subtile de flatterie à l’égard de celui qu’on consulte. Si vous voulez que quelqu’un pense du bien de vous, demandez-lui un conseil !


Publié le mardi 29 août 2023 . 2 min. 34

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :