Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Comprendre l'analyse SWOT

Publié le mercredi 20 février 2019 . 3 min. 41

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Savoir parler le SWOT est depuis des décennies indispensable pour communiquer sur la stratégie d’entreprise. La matrice SWOT synthétise dans un seul et même schéma l’environnement externe de l’activité d’une organisation (c’est-à-dire les opportunités et les menaces) et son contexte interne (ou plus précisément ses points forts et ses points faibles). Elle doit au final permettre d’identifier les actions à mener ou les choix de développement, si par exemple l’entreprise ne détient pas les capacités nécessaires pour répondre aux évolutions de son environnement.

Cet outil d’analyse date du début des années 60. C’est l’un des tous premiers dont a disposé la stratégie d’entreprise. Son origine semble indéterminée, certains l’attribuant au professeur Albert Humphrey qui travaillait alors au Standford Research Institute.

L’analyse SWOT prend la forme d’une matrice avec quatre grandes cases et s’effectue en deux phases :
• D’abord, l’analyse de l’environnement externe de l’organisation en identifiant les opportunités et les menaces qui pèsent sur elle.
• Ensuite, l’analyse interne des forces et faiblesses de l’entreprise pour faire face à cet environnement.

Pour nous aider à réaliser ce diagnostic, un certain nombre de questions doivent être posés :
• Sur les opportunités par exemple, on peut se demander quelles sont les nouvelles tendances du marché, les nouveaux usages, les évolutions réglementaires et technologiques ou encore les mutations du paysage concurrentiel dont l’entreprise pourrait tirer parti.
• S’agissant des menaces, on s’attachera au contraire à surveiller les points forts de ces mêmes concurrents, mais aussi les changements majeurs du comportement des consommateurs, les évolutions technologiques. En bref, tous les facteurs qui pourraient affecter les performances de l’entreprise.
• De son côté, l’analyse des forces met l’accent sur les avantages dont dispose l’organisation au regard de l’étude de ses actions et résultats passés. Qu’est-ce que l’entreprise analysée sait mieux faire que les autres ? Mieux encore, dans sa promesse de valeur, l’organisation dispose-t-elle d’une offre véritablement différenciée sur le marché ?
• Quant aux faiblesses, une taille insuffisante par rapport aux concurrents peut être un handicap dans une industrie où les effets d’expérience et les économies d’échelle jouent à plein.

Une fois cette démarche terminée, on peut évaluer si une entreprise détient ou non les capacités stratégiques nécessaires pour répondre aux évolutions de son environnement et donc d’identifier les actions à mener : lancer un nouveau produit, enrichir son offre par des services, investir pour atteindre une taille critique et ainsi rester compétitif, s’allier avec un partenaire, interrompre la commercialisation d’un service, ou encore développer son réseau pour renforcer sa présence sur le territoire.

En fait, l’analyse SWOT est surtout utile pour communiquer une vision d’ensemble, bien plus que comme un réel instrument d’analyse. Mais pour rendre cette démarche analytique véritablement pertinente, elle doit être complétée et enrichie par d’autres outils. Citons pêle-mêle les 5+1 forces de Porter, l’analyse de la chaîne de valeur pour comprendre où se crée la valeur, l’analyse de la filière ou de l’écosystème dans lequel se situe l’entreprise, l’analyse par les ressources, les techniques de benchmarking, la matrice TOWS, et j’en passe… L’important, je le disais en introduction, c’est de savoir parler le SWOT.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER