Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Quand la recherche publique stimule l'industrie

Publié le mercredi 2 février 2022 . 4 min. 47

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Comment mieux articuler les entreprises avec la recherche publique ? Quelques exemples.


Longtemps le commissariat à l’énergie atomique aura été la maison mère du groupe CEA Industrie qui allait devenir Areva puis Urano. La R&D à la tête des activités industrielles, c’était un peu le monde à l’envers. Sauf que c’était bien l’activité de R&D du CEA qui avait fait industrie.


Des chercheurs de l’Inserm découvrent une propriété étonnante du corail. Il est biocompatible et se combine merveilleusement avec l’os humain. Pour une fracture où manque un morceau d’os, il est possible de remplacer l’os manquant par du corail découpé à cette fin, puis implanté et vissé par le chirurgien. Deux ans plus tard, l’os s’est reconstitué : le morceau de corail a été mangé par l’os. Il n’y a plus qu’à retirer les vis. Les chercheurs de l’Inserm déposent un brevet, publient et… en restent là. Ils ont fait leur travail de chercheurs. Le brevet va dormir 10 ans sur une étagère avant qu’une chargée de mission de l’Anvar ne se dise que ce n’est pas acceptable, cherche et trouve des médecins entrepreneurs pour exploiter le brevet. Une entreprise est créée, se développe avant d’être cédée.


A l’occasion d’une conférence, un chercheur universitaire en électronique croise un collègue chercheur dans un groupe industriel. Ils se connaissent depuis plusieurs années et se voient régulièrement, de congrès en congrès. Ce jour-là l’industriel évoque un problème concret qui le taraude. L’universitaire lui souffle alors de s’intéresser à un matériau un peu exotique qu’il a investigué et qui pourrait faciliter les choses. Deux ans plus tard, il apprendra que le groupe a basculé une partie significative de sa R&D sur ce matériau.


Le patron de la R&D d’une entreprise souhaite défricher un domaine nouveau. Il repère un laboratoire actif sur le sujet dans une grande école et propose une convention Cifre pour un thèsard. Il recrute le nouveau docteur à l’issue de sa thèse. Ce sera le début d’une longue collaboration entre cette entreprise et le labo public.


Un ingénieur, responsable d’une équipe de développeurs d’un groupe du Cac 40 est invité à venir visiter un laboratoire dans un organisme public de recherche voisin. On lui a annoncé que ce labo aurait développé une solution pour lever un verrou technologique sur lequel son équipe bute depuis trois ans. Il serait évidemment intéressé, mais il n’y croit pas. Il est d’une façon générale très critique sur la recherche publique qu’il juge comme trop fondamentale à son goût. Et quand la recherche publique vient vers l’appliqué, il parle de Rana (recherche appliquée non applicable). C’est peu dire qu’il arrive pour cette visite avec des a priori. Il vient à reculons et malmène ses interlocuteurs d’entrée de jeu en faisant sentir ce qu’il pense. Quand le directeur du labo public en vient à évoquer la solution technologique nouvelle qu’il a développée avec son équipe, sans trop en dire pour préserver la propriété industrielle, le visiteur désagréable hausse les épaules, soupire et ne veut rien entendre. Cette attitude, irrespectueuse et odieuse à la fois, va conduire le directeur du labo public, piqué au vif, à lui lâcher le morceau pour lui clouer le bec. Découvrant soudain le cœur de la technologie évoquée, le visiteur se fige, blêmit et reste sans voix pendant plusieurs minutes. Que sa posture initiale ait été sincère ou feinte, affichée par conviction ou par calcul, le visiteur repartira avec la connaissance de la solution et multipliera les remerciements et les excuses en guise de compensation.


Dans la diversité de ces situations, la recherche du CEA qui génère son aval, l’application d’une découverte, le conseil d’ami, les liens humains noués via une convention Cifre, le transfert bien involontairement gracieux vers une entreprise, la Recherche publique est dans son rôle. A quoi bon s’arcbouter pour arracher des retours financiers si c’est au final pour entraver l’accès du tissu économique au formidable dispositif de production de connaissances que constituent les chercheurs du public ?


Les dernières vidéos
Management et RH

Les dernières vidéos
de Thomas Durand

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER