Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Les bouleversements industriels par l'Internet des objets

Publié le mardi 31 mars 2015 . 6 min. 58

Voir plus tard
Partager
Imprimer

"Vous êtes vice-président en charge du secteur manufacturier chez CGI. Après le monde électronique, Internet s’étend désormais au monde physique avec l’Internet des objets. L’industrie n’échappe pas à cette tendance…

 

Alors première question : quelles perspectives est-ce que cela ouvre ?

 

L’arrivée de l’internet des objets ouvre un champ des possibles extraordinaire pour le secteur manufacturier et l’industrie en général. Une des raisons à cela, c’est que ces technologies arrivent à maturité. Ce qui était coûteux et mis en œuvre de manière sélective (capteurs, M2M) se démocratise. Aujourd’hui, toute la chaîne – infrastructure, entreprises, clients finaux – bénéficie d’un environnement globalement standardisé, supporté par des composants peu onéreux et des capacités technologiques fiables et accrues. L’essor du digital, de la mobilité et du Big Data permet donc de créer de nouveaux usages, qui vont bénéficier aux industriels comme aux consommateurs, pour un coût moindre.

 

Quels sont les avantages que les industriels peuvent tirer de l’internet des objets ?

 

Ils sont nombreux. D’abord, la fiabilisation de l’outil productif via une maintenance préventive ou prédictive. Ensuite, la diminution des coûts (maintenance, garantie, productivité) avec des interventions humaines plus pertinentes et des niveaux de services plus élevés donc une compétitivité accrue.  Enfin, la capacité d’analyser « à froid » ce qui permet d’améliorer les produits ou les services et donc l’opportunité d’en apporter de nouveaux aux clients.

 

Mais il y a déjà des investissements sur ces sujets…

 

Oui, mais l’internet des objets permet de franchir encore un palier. Si on prend le secteur automobile, les services au conducteur se développent déjà, les constructeurs peuvent même espérer diminuer leurs coûts de garantie. Idem pour l’aéronautique.  L’internet des objets est aussi un levier clé pour améliorer la logistique, comme la gestion des stocks,  les retours produits, ou encore la traçabilité des pièces. Vous n’imaginez pas les milliers d’heures perdues uniquement pour trouver les bonnes pièces ! C’est donc un outil très précieux.

 

Aujourd’hui, il y a donc une véritable carte à jouer pour optimiser le coût logistique…

 

Oui, en effet. L’optimisation de la logistique est un enjeu majeur. Après des efforts conséquents, cette optimisation atteint aujourd’hui un plateau. Les objets connectés associés au big data vont permettre de franchir une nouvelle étape. Grâce à cela, les industriels vont améliorer la traçabilité, sur leur stock et sur son suivi. La qualité – et donc le niveau de service va augmenter ce qui va leur permettre d’optimiser par exemple leurs livraisons. Et donc, en bout de chaine, cela se traduit par une optimisation du cash flow de l’entreprise et la possibilité d’augmenter ses marges.  C’est un cercle vertueux.

 

Augmenter les marges… grâce aux gains de productivité liés à l’automatisation ?

 

Oui, grâce à l’automatisation, une plus grande réactivité et plus de prévention. Mais pas seulement. Les industriels vont également pouvoir packager de nouveaux services à forte valeur ajoutée et finalement peu coûteux. On peut citer par exemple l’assistance à la conduite, afin d’économiser l’usure des pneumatiques ou encore la consommation de carburant : pour des entreprises de logistique qui génèrent 2% de marge opérationnelle, le gain généré est spectaculaire.

 

Peut-on aller jusqu’à dire que ces perspectives dans l’innovation produit et dans les process vont bouleverser le paysage industriel avec de nouveaux entrants et de nouveaux leaders sur les marchés ?

 

Oui bien sûr,  le monde des objets connectés est une véritable source d’innovation qui permet à l’objet le plus banal, le plus commodotisé qui soit,  de se transformer en un produit haut de gamme.  Pensez à Withings et à ses balances connectées par exemple. La balance, pour laquelle personne ne faisait attention à la marque, est devenue un produit de « geek », à haute valeur ajoutée. Aujourd’hui, on vend des balances Withings à la Fnac ! Qui aurait pu le croire il y a encore quelques années ?

 

Quels sont les enseignements de ce succès de Withings ?

 

Je suis convaincu que les acteurs qui mettront en œuvre le triptyque Internet des Objets, Digital et Big Data se différencieront, offriront des produits mais aussi plus de services et accroitront de fait leur marché accessible. Mais j’irai encore plus loin. On parle aujourd’hui d’Industrie 4.0 pour traduire le rêve d’une entreprise entièrement connectée. Dans ce contexte, délocaliser la production dans des pays à faible coût de main d’œuvre devient nettement moins pertinent. L’internet des objets ou par exemple l’impression 3D, est déjà une réalité et change la donne.

 

On peut donc parler de bouleversement dans la géographie mondiale de l’industrie ?

 

Oui, absolument. L’internet des objets, c’est une opportunité formidable pour réarmer l’industrie française et européenne. Il n’est pas exclu que l’avènement de cette industrie 4.0 s’accompagne d’un important mouvement de relocalisation des usines vers les pays avancés. C’est un mouvement que nous commençons d’ailleurs à observer aux Etats-Unis et en Europe. Le seul prérequis pour les industriels, ce sera indéniablement leur capacité à être innovant, puisque la prime reviendra à ceux capables d’imaginer avant tout le monde les nouveaux usages et services pour les consommateurs et les industriels. En France nous avons des pépites, à la pointe. Les industriels français doivent saisir l’avantage !"

 

 

Hervé Vincent, Les bouleversements industriels par l'Internet des objets, une vidéo Xerfi Canal TV


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER