La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Prévisions Prévisions 2013-2014 Le...
https://player.vimeo.com/video/122364544?autoplay=1 Olivier-Passet-Le-monde-en-desequilibre-instable-1346.jpg
29/11/201203:39
Xerfi Canal présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi

Les déséquilibres qui ont fait le lit de la crise n'ont été que très partiellement corrigés au cours 4 dernières années. Déséquilibres persistants de transactions courantes, liquidité mondiale abondante, taux d'intérêt bas… autant d'éléments qui montrent que le monde demeure en excédent d'épargne. Trop d'épargne, cela veut dire trop peu de demande, et donc des surcapacités de production. Tout cela se traduit in fine par des tensions déflationnistes et des taux qui restent durablement au plancher. La crise ne nous a pas sorti de ce cercle infernal. Et dans un monde en surcapacité, la tentation est grande d'utiliser le taux de change et la déflation salariale comme arme pour écouler ses excédents chez ses voisins. 2013 et 2014 demeurent donc des années d'instabilité financière.
Regardons d'abord les déséquilibres de paiement. Les premières années de crise avaient semblé les résorber. Recul de l'excédent chinois d'un côté. Redressement de la balance américaine de l'autre. Mais à y regarder de plus près cette inflexion à fait long feu. La balance américaine des biens et des services se dégrade à nouveau. Les américains se réindustrialisent. Mais le contenu en importation de leur croissance demeure élevé. Du côté de la Chine, la croissance demeure fortement extravertie. Le Moyen orient continue à amonceler des excédents records… rente pétrolière oblige. Alors certes, les autres régions émergentes sont importatrices nette. Mais face à la dégradation de leurs comptes, la tentation du dumping monétaire et du protectionnisme s'affirment.
Au sein de la zone euro… les principaux déséquilibres se creusent sur un mode cumulatif… les entreprises du cœur et du Nord de l'Europe bénéficient de taux de marges élevés et de dépenses publiques bien moins contraintes que dans la périphérie.  Certes Espagne et Italie ont vu leur balance commerciale se restaurer… mais aussi du fait du ralentissement de leur demande intérieure.
Le monde demeure en surcapacités structurelles… surcapacités qui modèrent l'inflation et maintiennent les taux d'intérêt… à des niveaux exceptionnellement bas… u coup, la bulle obligataire que certains pointaient déjà du doigt avant crise… demeure… et avec elle le risque de dérèglement de l'ensemble des prix d'actif… Pas certain dans ce cas, que la reprise des prix de l'immobilier, qui se dessine dans certains pays, ou que la résistance des prix que l'on observe en France soit un phénomène durable.
Et ce régime de taux nuls ou quasi-nuls prévaudra sur toute la durée de la prévision…Car ne l'oublions pas les politiques monétaires non conventionnelles ont conduit à tripler la taille des bilans des banques centrales de part et d'autre de l'Atlantique. Cette liquidité a été mise en réserve et ne circule pas …mais elle est potentiellement mobilisable.  Ce régime est par essence instable. 1/ Le faible cout de l'argent peut favoriser la suraccumulation de capital dans certaines zones du monde. 2/ Il peut alimenter des bulles et de la volatilité des actifs. 2013-2014 demeureront donc financièrement instables. Ce régime bizarre de faibles taux ne favorise pas  la résorption des déséquilibres…il maintient le monde en surcapacité… et on le sait avec la crise japonaise.. il peut s'étirer sur plusieurs années.

Olivier Passet, Le monde en déséquilibre instable, une vidéo Xerfi Canal


En savoir plus

Mots clés : Economie mondialeBanque, finance, assurance

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier