Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Compétence et expertise : dépasser la pensée en silo

Enregistré le mardi 14 septembre 2021 . 3 min. 14

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La compétence mobilise le plus souvent des classifications qui facilitent la réflexion. En allant plus loin, l’expertise, au sens d’un degré supérieur de maîtrise de la compétence, amène à dépasser ces classifications en les floutant et en les reconnaissant pour ce qu’elles sont, à savoir des simplifications, et conduit ainsi à s’en méfier.


L’attribution du Prix Nobel de chimie 2020 en fournit une illustration. Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna ont reçu cette récompense scientifique suprême pour l’élaboration de leurs ciseaux moléculaires qui permettent des modifications génétiques, rendant possibles des thérapies géniques.


Surgit immédiatement une question. Mais pourquoi le prix Nobel de Chimie et pas celui de médecine ?


Ces chercheuses, les deux premières à recevoir un Nobel sans qu’un homme en soit corécipiendaire, semblent ainsi œuvrer dans le monde de la biologie et du médical. On serait donc en droit de penser qu’elles auraient plutôt dû recevoir le Nobel de médecine. Mais les choses ne sont pas aussi simples. D’une certaine façon, les catégories mentales qui sont les nôtres ont produit ce réflexe de penser en silos. Quand on y regarde de plus près, l’outil qu’elles ont développé relève de la chimie moléculaire. Le mécanisme fondamental est en chimie, les premières applications sont médicales mais déjà d’autres s’annoncent : l’agriculture, la biologie animale, etc. Et comme il n’existe pas de prix Nobel en biologie, l’académie royale de Suède a choisi parmi ses propres catégories historiques, en privilégiant le champ d’origine, celui fondamental et sous-jacent, plus que celui des premières applications. Et on peut le comprendre.


Convenons qu’il y a interpénétration des champs scientifiques. Selon les projets, des équipes de recherche peuvent mobiliser des chimistes, des physiciens, des biologistes, des pharmaciens, des mathématiciens. La science semble se construire dans la profondeur spécialisée, mais la complexité du monde amène à devoir marier et flouter les découpages traditionnelles, remettant ainsi en cause les cheminées verticales.


Une des étapes de l’apprentissage passe par la différenciation, la distinction et les regroupements. Une pensée structurée sait éviter les mélanges qui emmêlent. Pour cela, la connaissance mobilise des catégories, des paquets, des familles, des classes, des ensembles et sous-ensembles.


Mais les mises en catégories, aussi utiles puissent-elles être pour architecturer une connaissance et construire des représentations, peuvent être terriblement réductrices, déformantes voire parfois profondément dangereuses.


C’est là la différence entre l’expert qui sait qu’il ne sait pas tout et reste prudent sur ce qu’il croit savoir, et le compétent qui, fort d’une vision clarifiée, pense que ses catégories permettent de décoder le monde.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER