La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Comprendre Comprendre les modèles de...
https://player.vimeo.com/video/214173262?autoplay=1 Philippe-Gattet-PGA-Comprendre-les-modeles-de-revenus-des-services-sur-internet-6197.jpg
14/09/201704:31

Quand on parle des services en ligne, on pense souvent d’abord à la gratuité : c’est le cas des moteurs de recherche, des réseaux sociaux ou de la géo-localisation. Une gratuité qui n’est bien entendu qu’apparente. Je vous propose de regarder ensemble comment se rémunèrent les sites ou plateformes en ligne que nous utilisons tous régulièrement. Et comme nous le verrons, la grande diversité de l’offre sur Internet recouvre en réalité 6 modèles de revenus génériques.


Le modèle dominant est sans aucun doute le modèle publicitaire copié par les sites d’information, les applications mobiles ou les réseaux sociaux. Dans ce cas, l’éditeur du service doit drainer une audience maximale pour ensuite la mettre en relation avec des annonceurs intéressés par le profil de cette audience. L’amélioration des techniques de ciblage publicitaire, grâce à la collecte des données utilisateurs, promet au passage d’en améliorer encore le rendement. C’est même ce qui fait le succès de Google ou Facebook : grâce à une offre de services très attractive et gratuite, les géants du numérique collectent des données précieuses sur les utilisateurs afin de les rediriger vers les « bons annonceurs » qui rétribuent alors Google ou Facebook. Attention toutefois, empiriquement, seule une poignée d’opérateurs parviennent à vivre exclusivement du modèle publicitaire.

 

Autre modèle de revenus d’importance : le modèle marchand. C’est en fait celui du commerce en ligne. Il ne s’agit, dans sa forme la plus simple, que d’une reproduction en ligne d’une relation commerciale traditionnelle. Cependant, le modèle de revenu peut-être amélioré par l’addition de multiples services payants. Je pense par exemple à la vente d’assurances, ou à des services de livraison premium.


Le modèle transactionnel est également très présent dans le commerce en ligne. Ici, l’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur est intéressé au volume de l’activité en prélevant une commission et divers frais sur les transactions. C’est le modèle des places de marché déployées par Cdiscount ou Amazon ou des plateformes de réservation comme Airbnb ou Booking.com. Ce modèle inclut également les pratiques dites d’affiliation, par lesquelles des annonceurs récompensent d’autres services web selon leur capacité à rediriger du trafic vers leurs propres services.


Le modèle par abonnement est un modèle particulièrement courtisé par les services web : parce qu’il engage le client sur une période plus ou moins longue, il offre une bonne garantie sur les niveaux d’activité et les flux de trésorerie à terme, un argument auquel les jeunes start-ups et les investisseurs sont très sensibles. Ce modèle est adopté par un grand nombre d’opérateurs, allant de la presse traditionnelle qui l’utilisait déjà dans le print aux fournisseurs de services hébergés dans le cloud comme Salesforces ou Microsoft en passant par les plateformes de streaming musical ou vidéo.


Le modèle du paiement à l’acte séduit également les start-ups et des investisseurs. Sur ce modèle, le service collecte des revenus à chaque utilisation par le client. Un certain nombre d’articles de presse sont ainsi disponibles à l’unité, tout comme l’accès à des archives gérées par des opérateurs publics ou privés. Ce modèle cohabite le plus souvent avec le modèle de l’abonnement et du crédit d’utilisation, modèle similaire qui accorde certains avantages à l’utilisateur s’il s’engage à consommer un volume donné de services.


Dernier modèle enfin, le modèle de la fondation. Il consiste pour le service à s’incarner dans une structure non-lucrative visant à rendre un service d’intérêt général. Il est censé apporter une plus grande indépendance financière au service et est alimenté par des dons privés à l’image de Wikipédia qui disposait d’un budget d’environ 70 millions de dollars pour l’exercice 2015-2016.

 

Alors oui, les modèles de revenus sont en apparence peu nombreux. Toutefois, ils permettent une très grande variété de stratégies de rémunérations en combinant ces modèles de revenus entre eux. En outre, ne confondez pas modèle d’affaires et modèle de revenus, ce dernier n‘étant qu’une composante du premier. Ainsi, un service web se caractérise aussi par le nombre et la variété des populations présentes sur les différentes faces du marché, par son intégration à d’autres services web pour constituer des effets de réseau ou encore par sa capacité à s’ouvrir à ses utilisateurs pour améliorer et développer son offre.


En savoir plus

Mots clés : StratégieComprendreServices en ligneServicesModèles de revenus

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier