Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Le Luxe dans les produits d'occasion et l'économie circulaire

Enregistré le lundi 30 août 2021 . 4 min. 12

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Les grandes marques de luxe se mettent à vendre des produis d’occasion. Elles s’engagent plus généralement dans l’économie circulaire qui englobe outre la revente : la location, la réparation ou le recyclage de produits de luxe. C’est une nouvelle étape de développement a priori étonnante pour des géants comme LVMH, Kering, Richemont et Prada qui vendent avant tout des biens perçus comme exclusifs.


Comment s’y prennent-ils ?


1. D’abord en se rapprochant des start-up spécialisées dans les nouveaux modes de consommation du prêt-à-porter et du luxe. Richemont a acquis le spécialiste des montres de luxe d’occasion Watchfinder en 2018. Ce groupe détient aussi Yoox Net-a-Porter Group, le numéro un du luxe en ligne qui, entre autres, devrait mettre en place une offre d’articles de seconde main d’ici 2025. Kering, pour sa part, a pris une participation en 2021 dans le site britannique de location de sacs à main Cocoon après être entré au capital du Français Vestiaire Collective créé en 2009 et désormais valorisé plus de un milliard d’euros.


2. On voit aussi s’installer des partenariats technologiques pour mieux pénétrer demain les filières de l’occasion. LVMH, Richemont et Prada Group ont lancé en 2021 le consortium et la plateforme Aura Blockchain dans le but de renforcer la traçabilité numérique des produits et, pourquoi pas, mettre un jour un pied dans l’achat/revente de produits de seconde main.

 
Cette révolution vertueuse des groupes de luxe a plusieurs origines :


• C’est d’abord une réponse à des clients plus exigeants en matière de développement durable auxquels s’ajoutent les attentes des investisseurs en matière d’engagements RSE.
• La promesse de rachat d’un produit de luxe à un client ainsi que les services de réparation permettent aussi de lui offrir des services supplémentaires tout au long du cycle de vie du produit et de lui proposer une nouvelle expérience d’achat, synonyme de fidélisation.
• Les marchés « secondaires » du luxe » représentent aussi une rente additionnelle pour les géants du luxe. Évalué par Xerfi entre 2 et 3 Md€ rien qu’en France en prenant en compte la vente de produits d’occasion, la location et le déstockage, ces filières « secondaires » sont un bon moyen de capter une nouvelle clientèle, en particulier les jeunes générations pour lesquelles le marché « primaire » du luxe reste hors de portée. Mieux, ces activités secondaires contribueraient à augmenter significativement la marge bénéficiaire par produit, autour de 40% dans le cas de l’occasion selon le cabinet de conseil Bain.
• C’est aussi une réaction à l’essor de nombreux intervenants sur ces marchés « secondaires ». E-commerçants spécialisés dans le luxe comme YNAP Group, Mytheresa ou Farfetch, plateformes d’échanges entre consommateurs comme eBay, Facebook markeptlace ou Vinted ou encore plateformes de luxe de seconde main comme Vestiaire Collective. N’oublions pas aussi les maisons de vente aux enchères d’art qui revendent des produits de luxe et surtout qui se mettent à la revente à prix fixe sur Internet. Sotheby’s propose ainsi sur son site une rubrique « Buy Now » où l’on y trouve des occasions comme des montres, bijoux, sacs à main et même des sneakers.


Ce saut dans l’occasion et les services autour de l’économie circulaire montrent que les maisons de luxe veulent développer leurs propres voies et mieux réguler la jungle des marchés secondaires du luxe. Des filières d’occasion ou de location incontrôlées en matière de qualité et de prix seraient en effet désastreuses sur la réputation des marques, beaucoup d’articles contrefaits transitant de surcroît sur le marché de la seconde main. Et les marchés semblent soutenir ces stratégies « RSE compatibles » et cette démocratisation orchestrée du luxe quand on voit les sommets de valorisation voire de survalorisation atteints par ces groupes à l’été 2021.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER