La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché de la bioanalyse...
https://player.vimeo.com/video/251651481?autoplay=1 Philippe-Gattet-PGA-Le-marche-de-la-bioanalyse-a-l-horizon-2020-7163.jpg
22/03/201802:49

La santé éclatante du marché de la bioanalyse ne se dément pas. Et elle n’est pas près d’être remise en cause selon la dernière étude Xerfi France. Le chiffre d’affaires des entreprises du secteur a ainsi progressé de plus de 5,5% par an en 2011 et 2017. Et les perspectives de croissance s’annoncent au beau fixe d’ici 2020. Il faut dire que les moteurs ne manquent pas entre le durcissement des normes environnementales et relatives à la sécurité des produits, les mesures de précaution des industriels pour préserver leur image de marque, la prise de conscience écologique ou encore la montée en gamme des industriels qui implique de respecter un cahier des charges plus strict. Sans oublier le développement des médicaments biologiques dans l’industrie pharmaceutique ou encore les scandales sanitaires et alimentaires à répétition.

 

Le dynamisme du marché profite à l’ensemble des acteurs. Mais les plus grands d’entre eux, en tête desquels Eurofins et Carso, tirent sans conteste leur épingle du jeu. Dans une activité en partie à coûts fixes, les leaders se sont en effet lancés dans une course effrénée à la taille. Une stratégie de volume qui a notamment pour objectif de réaliser des économies d’échelle. Dans ces conditions, il y a fort à parier qu’Eurofins et Carso continuent de multiplier les acquisitions pour capter peu à peu l’essentiel du marché français, sachant qu’ils concentrent déjà plus de 40% du chiffre d’affaires.

 

Face à ce mouvement de consolidation impulsé par les leaders, les challengers, eux, tentent de défendre leurs positions. Ils cherchent ainsi à diversifier leur offre dans la formation, le conseil en affaires réglementaires, l’évaluation des risques ou encore l’analyse sensorielle afin de se différencier. A titre d’exemple, Alpa propose de collecter et d’acheminer des prélèvements sous température dirigée vers une des plateformes du groupe en moins de 24h. Quant au groupe Wessling, il s’est doté d’un pôle audit, formation et conseil. L’enrichissement des prestations de services permet en effet d’augmenter les revenus des laboratoires mais aussi la valeur perçue de l’offre. Autre piste empruntée par les entreprises du secteur : proposer des offres intégrées aux clients et se positionner comme leur unique prestataire de référence, y compris à l’étranger. Une piste dont le succès va dépendre de la capacité des acteurs à accompagner leurs clients industriels dans le déploiement à l’international. En somme, les challengers tentent de s’extirper des pressions tarifaires et de se différencier de la concurrence en sophistiquant leur offre.

 


Mots clés : Santé : Services et industrieSantéLaboratoire pharmaceutiqueIndustrie pharmaceutiqueBioanalysesecteur pharmaceutique

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier