La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché des ouvrages de...
https://player.vimeo.com/video/277974273?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-ABO-Le-marche-des-ouvrages-de-tonnellerie-a-l-horizon-2020-7801.jpg
26/09/201802:56

La tonnellerie française affiche toujours une santé éclatante selon l’étude Xerfi France, et cela en dépit des revers de la production viticole nationale. En effet, la France s’impose comme un acteur incontournable en tant que premier fournisseur d’Europe et principal fournisseur des pays producteurs de vins et de whisky comme les États-Unis, l’Australie et l’Espagne. Et malgré la hausse significative des prix des tonneaux, la production française n’a pratiquement pas cessé de croître depuis 2009 grâce aux producteurs de vins et de spiritueux soucieux de la qualité et de l’image de leurs produits, et de leurs efforts constants pour monter en gamme. Les tonneliers français profitent également de nouveaux relais de croissance dans les vignobles du Nouveau Monde dont la demande progresse de manière continue.

 

Néanmoins, malgré ces aspects positifs et encourageants, la tonnellerie française doit faire face à un marché en profonde mutation. Les grands vignobles historiques ont en effet considérablement réduit leur production au cours de la dernière décennie, alors que la viticulture connaît un véritable essor sur le continent américain et en Chine. Il s’agit donc aujourd’hui de se développer dans ces nouveaux pays producteurs pour continuer à croître, ce qu’ont bien compris des acteurs comme Demptos (dans le giron de TFF Group) et Tonnellerie Quintessence (contrôlé par International Stave Company) qui y ont ouvert des représentations commerciales. Au-delà des défis posés par l’internationalisation, les industriels français souffrent également de la hausse du prix du chêne qui impacte le coût des fûts et nuit à leur compétitivité. Les États-Unis et pays d’Europe centrale bénéficient, eux, de matière première meilleur marché, gage de compétitivité sur le marché international. Plusieurs acteurs français comme TFF Group et Chêne & Cie y ont d’ailleurs développé des unités de production.

 

Dans ce contexte de profonde mutation et de concurrence accrue, les acteurs s’adaptent et cherchent à développer leur portefeuille d’activités, notamment en s’adressant aux producteurs d’autres alcools. En effet, la production de spiritueux est en forte progression et les acteurs du cognac ou du whisky investissent fortement pour agrandir leurs chais et augmenter leurs capacités de vieillissement. L’emploi de fûts attire également les producteurs de bières qui cherchent à profiter de l’engouement du public pour le goût boisé. Certains tonneliers développent aussi des produits alternatifs comme les boisages œnologiques. Cette méthode leur permet de valoriser certains déchets comme les copeaux de bois ou la sciure tout en touchant une autre clientèle, les producteurs de vins d’entrée de gamme qui n’élèvent pas leur production en fûts. Les attentes des clients et consommateurs évoluent également, et les acteurs tricolores s’efforcent d’adapter leurs ouvrages pour y répondre. Certains créent par exemple des barriques permettant d’atténuer le goût de l’alcool ou de limiter les notes boisées du vin.


Mots clés : IndustrieCompétitivitéInternationalConcurrenceVinTonnellerie

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier