La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché du médicament...
https://player.vimeo.com/video/269139913?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-ABO-Le-marche-du-medicament-hospitalier-a-l-horizon-2020-7574.jpg
31/05/201802:53

Contrairement au marché morose du médicament de ville, celui du médicament hospitalier est particulièrement dynamique selon la dernière étude Xerfi France. Il a ainsi bondi de 35% entre 2013 et 2017 pour s’établir à 8,4 Md€. Le lancement régulier de médicaments innovants et donc coûteux n’y est bien sûr pas étranger. Sans oublier l’influence croissante de l’hôpital sur le marché de ville. D’ailleurs, le poids de l’hôpital a doublé en 20 ans pour représenter 30% du marché total. La preuve aussi que les stratégies de recentrage des laboratoires sur les domaines thérapeutiques à fort potentiel ont été payantes. Par ailleurs, d’ici 2020, le marché restera dynamique selon les prévisions de nos experts.

 

Et pourtant, les laboratoires vont devoir d’urgence s’adapter aux profondes mutations des achats hospitaliers. Faute de quoi, ils s’exposent à une baisse généralisée des prix et à des risques croissants d’exclusion. Les pouvoirs publics ont en effet multiplié ces dernières années les initiatives pour optimiser les dépenses à l’hôpital. Je pense en particulier à la mise en place des GHT, les groupements hospitaliers de territoire, aux contrats d’amélioration des soins ou CAQES, ou encore à la révision du système d’inscriptions/radiations sur la liste en sus de médicaments. Et la réforme probable de la T2A pourrait aboutir à un système de financement hybride, consacrant l’intégration de forfaits « parcours de soins » et des financements annualisés pour les maladies chroniques. Bref, les modèles de développement des Big Pharma, fondés sur le couple innovation produit /promotion, ont bel et bien atteint leurs limites.

 

Pour réviser leur modèle d’affaires, les industriels du médicament peuvent actionner plusieurs leviers selon l’étude Xerfi France. Auprès des pouvoirs publics, ils peuvent contribuer à refondre le système autour des logiques de parcours de soins. Dit autrement, les stratégies de services et les logiques collaboratives s’imposent même si la mise en place de partenariats s’avère complexe. Les industriels doivent également mettre en œuvre une véritable logique client auprès des établissements afin de s’extraire des logiques de moins-disant tarifaire. Au-delà, la pénétration des biosimilaires apparaît comme un outil de régulation efficace. Efficace, car ces médicaments permettent de pérenniser les systèmes de financement de l’innovation grâce aux économies dégagées au profit de l’assurance maladie. De quoi ouvrir de belles opportunités aux laboratoires, surtout après le succès rencontré par certaines molécules à hauts revenus. Dans ces conditions, les industriels se pressent sur ce marché des biosimilaires à la rentabilité encore eu égard à la probable future guerre des prix…


Mots clés : Santé : Services et industrieInnovationMédicamentsSantéHôpitauxsoins

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier