La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Global Le marché mondial de...
https://player.vimeo.com/video/280894278?autoplay=1 Kathryn-McFarland-CAL-Le-marche-mondial-de-l-equipement-agricole-7886.jpg
25/10/201804:02

Selon la dernière étude Xerfi Global, l’industrie mondiale des équipements agricoles a fait face à d’importants vents contraires ces dernières années. Alors que la hausse des prix des matières premières agricole entre 2010 et 2014 avait dopé les revenus des agriculteurs qui en avaient alors profité pour investir massivement dans de nouvelles machines, la chute des prix agricoles depuis 2014 et le niveau désormais élevé des taux d’équipement des exploitations, résultant de la période d’expansion précédente, ont freiné depuis cette date les investissements.

 
Pour autant, tout n’est pas perdu. S’il est vrai que les marges opérationnelles des grands équipementiers ont sensiblement baissé ces dernières années, passant de 11% en 2012 à 8% en 2016 selon un échantillon d’acteurs représentatifs du secteur, ce niveau reste globalement enviable. L’industrie agricole bénéficie par ailleurs de solides fondamentaux de long terme. En effet, la croissance et l’urbanisation de la population mondiale accroissent les besoins alimentaires. Pour satisfaire la demande, l’industrie agricole doit accroître sa productivité en investissant davantage dans les équipements mécaniques, notamment dans les pays émergents où les marges de progression restent considérables dans ce domaine. Cette recherche de productivité favorise également la consolidation des exploitations agricoles, soutenant ainsi la demande pour des équipements de plus grande taille. En parallèle, la hausse structurelle de la consommation de protéines de la part de populations de plus en plus urbanisées et aisées entraîne des changements dans l’exploitation des terres, impliquant là aussi l’utilisation de nouveaux équipements. Enfin, vu l’importance stratégique de la sécurité alimentaire, l’industrie agricole bénéficie généralement d’un soutien politique sous forme de subventions à l’achat d’équipements et de matériels agricoles.

 
Côté acteurs, la majorité des principaux fabricants sont basés dans les économies avancées. Seuls deux sont originaires de pays émergents : l’indien Mahindra et le chinois First Tractor. Tous les deux se sont hissés au premier rang de leur marché domestique respectif en optant pour un positionnement de type low-cost afin de générer d’importants volumes de vente. A l’inverse, le leader mondial du secteur, l’américain John Deere, poursuit une stratégie de spécialisation. Il a ainsi restructuré son portefeuille d’activité en cédant des activités secondaires pour se recentrer sur l’agriculture de précision, c’est-à-dire l’utilisation de technologies et de données pour améliorer les rendements et la productivité agricoles. Un segment de marché qui apparaît particulièrement dynamique et rentable. 

 
John Deere est loin d’être le seul équipementier agricole visant le marché de l’agriculture de précision. Un marché qui regroupe les systèmes d’automatisation et de contrôle, de détection et de surveillance, ou encore de gestion d’exploitation. Tous ces systèmes font ainsi partie des priorités stratégiques des équipementiers. Cela est particulièrement vrai dans les marchés matures, où la demande repose essentiellement sur les achats de remplacement et donc sur l’innovation. Par conséquent, les principaux acteurs multiplient les acquisitions de spécialistes des technologies d’agriculture de précision. Parmi les autres axes, on trouve l’élargissement et l’amélioration continue des gammes de produits existantes, la diversification vers les activités complémentaires comme les solutions de financement ou la fabrication d’autres types d’équipements, la rationalisation des processus de fabrication, ainsi que l’internationalisation pour pénétrer les marchés à fort potentiel. Enfin, l’intégration horizontale, source d’économies d’échelles et de gains de parts de marché, reste également de mise face au contexte difficile auquel les marchés agricoles feront face à moyen terme.


Mots clés : Economie mondialeIndustrieIAAProductivitéIndustrieEquipementierEquipement agricole

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier