La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les nouveaux marchés et...
https://player.vimeo.com/video/296638825?autoplay=1 Philippe-Gattet-Les-nouveaux-marches-et-acteurs-de-l-hydrogene-8126.jpg
20/11/201803:04

L’hydrogène-énergie semble promis à un bel avenir selon la dernière étude Xerfi France. Cette solution, qui paraît révolutionnaire, fait effectivement l’objet d’un intérêt croissant car elle permet, entre autres, de stocker de l’électricité et de propulser des véhicules sans émettre de CO2. Avec l’annonce en juin 2018 d’un « Plan hydrogène » de 100 M€, le gouvernement français entend ainsi contribuer à l’émergence d’une filière industrielle nationale. La France compte d’ailleurs de nombreux acteurs bien positionnés sur ces nouveaux marchés. Notamment de grands groupes tels qu’Engie et Air Liquide, mais aussi des start-ups prometteuses, à l’image de McPhy dont EDF est récemment devenu le premier actionnaire. Parallèlement, les acteurs de l’hydrogène-énergie s’efforcent d’accroître la cohésion de la filière via la création d’associations professionnelles au sein de structures d’envergure locale, nationale (avec l’Afhypac), voire européenne (à l’image d’Hydrogen Europe). Ces organisations ont notamment pour but de participer à l’établissement de standards communs et de peser sur les décisions de politiques publiques.

 
Mais force est de constater que l’Hexagone est en retard sur le Japon, la Californie, l’Allemagne ou la Corée du Sud. Et malgré ses belles promesses, la filière reste confrontée à de nombreux obstacles technologiques et financiers. Les piles à hydrogène présentent en effet un rendement énergétique sensiblement inférieur à celui d’autres solutions concurrentes telles les batteries lithium-ion. Pire, les techniques existantes pour produire, stocker et convertir l’hydrogène en électricité sont particulièrement coûteuses à cause notamment de l’absence d’économies d’échelle. Quant au réseau hexagonal d’approvisionnement en hydrogène, sa faible taille limite l’usage des véhicules à hydrogène à des zones géographiques circonscrites.

 
On comprend alors que l’amélioration du rendement des solutions et la diminution des coûts apparaissent comme des priorités stratégiques pour les industriels. Alors que la filière française de l’hydrogène émerge à peine, certains d’entre eux tentent de prendre position hors de l’Hexagone afin de bénéficier d’effets d’expérience en participant à des projets dans les pays où l’hydrogène-énergie est davantage développée. En outre, compte tenu des efforts de recherche et de développement à mobiliser, la filière exprime d’importants besoins de financement. Les opérateurs procèdent donc régulièrement à des levées de fonds auprès d’investisseurs institutionnels voire même auprès de particuliers via des plateformes de financement participatif. Mais compte tenu des importants risques financiers, le décollage de la filière française de l’hydrogène-énergie reposera avant tout sur un engagement fort des pouvoirs publics.


En savoir plus

Mots clés : Energie / EnvironnementIndustrieEnergieElectricitéEconomie d'échelleCo2Hydrogène

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier