La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les sports et loisirs indoor...
https://player.vimeo.com/video/254846071?autoplay=1 Philippe-Gattet-PGA-Les-sports-et-loisirs-indoor-a-l-horizon-2020-7228.jpg
08/03/201802:39

Le marché des sports et loisirs indoor ne serait-il pas en surchauffe ? Il faut dire que les activités à succès se multiplient. Il y a les activités déjà bien établies, comme le bowling ou le laser game, les activités plus récentes type escape game ou salles de trampoline et de réalité virtuelle. Mais comme le montre l’étude Xerfi France, le marché souffre d’un manque de structuration de l’offre. Ce qui entraîne un développement désordonné et pèse sur les taux d’occupation. Plus précisément, si l’offre privée, très flexible et facile d’accès, répond bien aux aspirations des consommateurs, elle approche de la saturation avec l’ouverture de plusieurs dizaines de sites chaque mois sur le territoire, accélérant alors la concurrence. C’est le cas notamment pour les salles d’évasion. À tel point qu’on ne peut exclure une éviction d’une partie des opérateurs même si le potentiel de croissance reste élevé. D’autres segments semblent moins en surchauffe à l’instar des salles d’escalade de bloc ou de kids parks.

 

Autre tendance lourde du marché : la porosité accrue des frontières entre profils d’acteurs. Pure players des loisirs indoor et opérateurs diversifiés, en quête de relais de croissance, multiplient les concepts multi-loisirs. Une stratégie de diversification qui vise à élargir la clientèle, accroître le taux de remplissage et à générer des synergies.

 

Pour stimuler la demande et pérenniser leur activité, plusieurs leviers de développement sont privilégiés par les acteurs. Face aux charges immobilières, premier poste de coûts du secteur, les exploitants vont chercher à rentabiliser chaque mètre carré. C’est ainsi que le réagencement intérieur est devenue une priorité pour optimiser l’espace, bien sûr, mais aussi pour proposer des activités supplémentaires. Pour accroître le panier moyen, les exploitants s’emploient également à développer d’autres activités commerciales comme, par exemple, la vente d’équipements de sports ou de produits dérivés et les services de bar-restauration. Des recettes extra-loisirs qui représentent déjà plus de 20% des recettes dans certains segments comme les salles de bowling et les parcs de loisirs pour enfants. La généralisation de la pratique du team building en entreprise a, elle, ouvert la voie à la venue régulière d’une clientèle d’affaires. Malgré tout, la consolidation du secteur va se poursuivre selon nos experts. Un mouvement déjà bien engagé dans les segments du foot en salle ou du laser game.


Mots clés : Médias / culture / loisirsSportloisirs indoorconcepts multi-loisirs

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier