La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Recyclage et économie...
https://player.vimeo.com/video/244224522?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-ABO-Recyclage-et-economie-circulaire-6963.jpg
11/12/201702:41

La filière du recyclage entrevoit enfin le bout du tunnel selon la nouvelle étude Xerfi France. En effet, l’envolée simultanée des cours des métaux, plastiques et papiers courant 2017 a contribué au retour en grâce des matériaux recyclés. Et les professionnels du recyclage peuvent dorénavant compter sur un coup de pouce de la conjoncture industrielle, sur le soutien des pouvoirs publics ou encore sur les opportunités d’affaires ouvertes suite à la décision de la Chine de réduire ses importations de déchets. Bref, selon les experts de Xerfi France, les prévisions de croissance pour ce marché sont au beau fixe.

 

Mais ces belles perspectives cachent une situation plus complexe pour les recycleurs qui voient certains de leurs moteurs s’essouffler. En vérité, la production de déchets se réduit structurellement en France. Or moins de déchets à traiter, c’est moins de déchets à recycler ! Une tendance qui s’accélère avec le développement des politiques éco-responsables des entreprises, comme par exemple l’éco-conception ou le re-manufacturing, c’est-à-dire le réemploi direct des rebuts et déchets dans un nouveau cycle de production, sans nécessité de recyclage. Dès lors, tout cela remet en cause la logique profonde du modèle des recycleurs. Un modèle dont l’équation économique repose sur toujours plus de volumes compte tenu des coûts fixes importants supportés par les industriels. Un modèle qui s’avère aussi trop exposé aux variations brutales des cours des matières premières.

 

Les recycleurs sont alors contraints de s’adapter pour rester dans la course. D’abord, ils enrichissent leurs prestations de services. Certains comme Derichebourg ou Paprec vont même jusqu’à reproduire le modèle des acteurs intégrés et pivots de la filière, je veux parler de Suez et Veolia. D’autres ajustements sont opérés par les acteurs. Citons :
• L’augmentation du taux de recyclabilité par l’optimisation des techniques de recyclage des plastiques, par les efforts de R&D pour le recyclage de déchets peu valorisés, ou encore par le lancement de nouvelles solutions vers des marchés porteurs à l’instar des compteurs électriques ou des panneaux solaires.
• Autre levier : l’intégration d’outils numériques pour automatiser les procédés et digitaliser l’offre afin de réduire les coûts et fournir des services à plus forte valeur ajoutée aux clients.
• Certains recycleurs comme Solover, Schroll, Passenaud ou Veolia cherchent également à étendre leur présence géographique en France, mais aussi parfois à l’international.

 

Autant de leviers d’ajustement actionnés par les recycleurs et décryptés dans la nouvelle étude Xerfi France.

 

Alexandre Boulègue, Recyclage et économie circulaire, une vidéo Xerfi Canal Economie.


Mots clés : Energie / EnvironnementIndustrieEconomie circulaire

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier