La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché des médicaments...
https://player.vimeo.com/video/215184100?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-ABO-Le-marche-des-medicaments-orphelins-6224.jpg
01/06/201703:21

Le marché des médicaments orphelins regorge d’opportunités. Et pour cause. Seulement 5% des maladies rares disposent aujourd’hui d’une réponse thérapeutique. Et les Big Pharma ont bien compris tout le potentiel de croissance de cette niche, autrefois réservée aux biotech et laboratoires de taille moyenne. Il faut dire que l’environnement est très porteur entre des réglementations favorables ou encore le prix élevé des traitements. Leur coût annuel peut en effet atteindre 450 000 euros et même dépasser 1 million d’euros pour certaines thérapies géniques. On comprend mieux alors l’intérêt des Big Pharma pour ces médicaments orphelins au retour sur investissement très intéressant, surtout dans un contexte de pressions tarifaires de plus en plus vives sur les autres marchés du médicament. Résultat : le marché est en pleine effervescence avec des désignations orphelines en hausse de plus de 30% par an rien qu’en Europe. Sauf que la question de leur financement se pose avec acuité.

 

Pour maîtriser les dépenses sans écorner l’attractivité du statut de médicament orphelin, les autorités de santé sont donc contraintes à un véritable numéro d’équilibriste. De fait, les contrats dits de performance vont sans doute se généraliser. Des contrats qui permettent de vérifier « en vie réelle » que l’efficacité des produits est la même que celle constatée lors des essais cliniques. Une telle démarche implique un surcoût pour le laboratoire mais donne au produit concerné une vraie valeur ajoutée. Et elle favorise bien entendu les Big Pharma qui n’ont jamais caché leur intérêt pour ce marché. Ainsi, des groupes comme Pfizer, GSK, Novartis ou encore Lilly ont tous développé des unités de R&D indépendantes et dédiées aux maladies rares. Les acquisitions sont une autre marque d’intérêt des Big Pharma pour les médicaments orphelins. Depuis le rachat de Genzyme par Sanofi voilà quelques années, Roche et Johnson & Johnson ont eux aussi mis la main sur des spécialistes, respectivement Trophos et Actelion. Les acteurs spécialisés ne sont pas non plus restés inactifs à l’image de l’irlandais Shire. Shire qui a multiplié les opérations de croissance externe avec pour ambition de se hisser au rang de leader mondial du traitement des maladies rares.

 

De prime abord, l’étroitesse du marché cible ne plaide pourtant pas en faveur des médicaments orphelins. En réalité, le modèle d’affaires des médicaments orphelins est viable. C’est aussi un modèle en phase avec la reconfiguration de la chaîne de valeur des groupes pharmaceutiques. Pourquoi ? D’abord parce que leur cycle de développement est bien plus court en raison du faible nombre de patients dans les essais et à l’ATU (l’autorisation temporaire d’utilisation). L’ATU qui permet d’accéder au marché avant d’obtenir l’autorisation de mise sur le marché et avant les essais cliniques de phase III, les plus coûteux. Ces traitements bénéficient en outre d’incitations financières de la part des autorités de santé. Je pense en particulier à la désignation orpheline qui donne entre autres le droit à une exclusivité de 10 ans ou encore à des frais de réduction de procédure. Bref, on aura compris que le modèle économique des médicaments orphelins est en rupture par rapport au traditionnel modèle blockbuster qui a fait le succès passé des Big Pharma…

 

Alexandre Boulègue, Le marché des médicaments orphelins, une vidéo Xerfi Canal.


En savoir plus

Mots clés : Santé : Services et industrieMédicamentsMarché SecteurEtudeMédicaments orphelins

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier