Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Le marché mondial des technologies médicales (medtech)

Enregistré le mercredi 15 mai 2019 . 4 min. 12

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Australie, Allemagne, France, Japon, Indonésie, Chine, Russie, Brésil, États-Unis : invariablement, le poids des dépenses de santé s’alourdit dans le PIB des pays occidentaux ou émergents. Ces dépenses vont même s’accélérer d’ici 2024 selon l’étude Xerfi Global. De quoi favoriser l’essor des technologies médicales, un marché déjà en progression de près de 4% par an depuis 2009 pour un chiffre d’affaires de 363 Md€ en 2018. Un marché qui rassemble les dispositifs d'imagerie, les diagnostics in vitro, les appareils thérapeutiques comme ceux utilisés en ophtalmologie ou en chirurgie générale, et enfin les fournitures pour les actes chirurgicaux.

Plusieurs facteurs socio-démographiques concourent à l’inflation des dépenses de santé à travers le monde :
• D’abord l’accroissement de la population urbaine qui passera de 3,6 milliards d’individus en 2013 à 5,1 milliards en 2030. Cet exode rural s’accompagnera d’une prévalence croissante de maladies liées au mode de vie citadin comme l’obésité, le diabète ou les maladies cardiovasculaires.
• Le développement de la classe moyenne joue aussi. Passant de 27% à 58% de la population totale d’ici 2030 cette évolution se traduira par une meilleure couverture des soins, une plus grande structuration de l’offre de santé et donc des besoins plus importants en matériel médical.
• Avec le vieillissement de la population mondiale, les maladies chroniques se développent également. La part des personnes de plus de 65 ans représentait ainsi 17% de la population des marchés développés en 2015 ; elle atteindra 25% en 2040. À cet horizon, les séniors des pays émergents représenteront 13% de la population, contre 6,4% en 2015.

Bien que les pays émergents ne génèrent qu’une part relativement faible des revenus des medtechs, ces zones renferment un potentiel de croissance substantiel à long terme, en particulier la Chine et l’Inde. Comme vous pouvez le voir, les dépenses de santé par habitant de la plupart des grands pays émergents ont déjà augmenté depuis 2000 plus rapidement que celles des économies matures. De 22% en 2010, puis 26% en 2015, les pays émergents représenteront 35% des dépenses de santé mondiales d'ici 2025.

Pour pénétrer ces marchés à fort potentiel, les leaders des technologies médicales nouent de très nombreux partenariats. Le recours à des tiers pour extraire la valeur se révèle même un trait distinctif des medtechs, championnes toute catégorie des fusions, acquisitions, alliances ou partenariats. Majoritairement constitué de PME focalisées sur un ou plusieurs produits, le secteur rassemble quelques entreprises globalisées à l’instar de Medtronic, Johnson&Johnson, Philips, GE Healthcare et Abbot. Cinq acteurs qui totalisent 27% des parts de marché et qui recourent très largement à la croissance externe pour se développer, notamment en jetant leur dévolu sur les PME les plus prometteuses.

Cette logique d’ouverture est d’autant plus nécessaire que les medtechs se doivent de prendre le virage de la e-santé, des robots chirurgicaux et des technologies non-invasives et, pour ce faire, s’entourer d’un écosystème de start-up innovantes ou prendre des participations dans ces structures. En tissant de tels liens, ces acteurs se prémunissent partiellement de la concurrence croissante de groupes technologiques puissants à l’instar de Google ou Microsoft qui investissent massivement dans les technologies d’intelligence artificielle et le big data appliqués au domaine médical. Des acteurs qui ont déjà fait preuve d’une grande habileté pour capturer la valeur de marchés sur lesquels ils ne disposaient pas d’une antériorité importante.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER