La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché des fruits et...
https://player.vimeo.com/video/158927103?autoplay=1 Damien-Festor-Le-marche-des-fruits-et-legumes-elabores-4726.jpg
20/04/201602:37

Les fruits et légumes élaborés séduisent toujours les Français. Les efforts des industriels pour renouveler leur offre ne sont bien sûr pas étrangers au succès de ces produits, comme l’observent les experts de Xerfi dans leur étude sur le sujet.  Des produits comme les compotes allégées en sucre de Charles & Alice ou encore  les crudités snacking de Crudettes.  La nutrition est un atout majeur de ce marché alors que les fruits et légumes profitent d’une image de produits sains.  Idem pour la praticité alors que l’époque est à  une moindre structuration des repas. Sans oublier que la hausse du pouvoir d’achat encouragera i les achats de produits « plaisir » comme les desserts aux fruits. Dans ce contexte, le marché des fruits et légumes restera bien orienté à l’horizon 2017 selon nos prévisions, et en particulier les segments des chips et des compotes.

 

Mais la concurrence est rude sur le marché. Alors c’est vrai, les transformateurs de fruits et légumes peuvent s’appuyer sur leur légitimité  et la notoriété de leurs marques. Je pense entre autres  à Bonduelle,  Andros, Materne ou encore  McCain.  Mais la rivalité entre marques nationales et marques de distributeurs (ou MDD) gagne en intensité sur les segments les plus matures comme les conserves et les surgelés.  C’est d’autant plus vrai qu’avec la guerre des prix en grandes surfaces, l’écart tarifaire entre grandes marques et MDD s’est réduit.  Dans le même temps, attirés par le dynamisme de certains segments comme les soupes, les chips ou les compotes en gourde, de nouveaux entrants émergent. Les spécialistes du snacking proposent ainsi des produits concurrents à ceux des industriels des fruits et légumes transformés. Je pense aux salades et smoothies de Martinet ou aux préparations à base de pommes de terre de Lustucru. Les frontières sont de fait de plus en plus poreuses entre ces deux univers.

 

Pour maintenir l’intérêt des consommateurs et en recruter de nouveaux, les opérateurs redoublent d’efforts.  Le développement de nouvelles références est ainsi un axe de développement, à l’image des gammes de tartinables à base de légumes et d’herbes fraîches de Florette. L’extension des gammes, comme les compotes en gourde pour adultes, ou encore le lancement de références premium ou sur l’axe santé/naturalité sont également des voies empruntées par les industriels et les distributeurs.  Les acteurs ne ménagent pas non plus leur peine pour accroître la notoriété de leurs marques via des campagnes de communication et s’emploient à renforcer leurs liens avec l’amont de la filière pour sécuriser leurs approvisionnements. En somme, les transformateurs comme les enseignes cherchent à défendre leurs positions sur un marché de plus en plus disputé. 

 

Damien Festor, Le marché des fruits et légumes élaborés, une vidéo Xerfi Canal TV


En savoir plus

Mots clés : IAA

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier