La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les Edtech à l’horizon...
https://player.vimeo.com/video/312684950?autoplay=1 Philippe-Gattet-Les-Edtech-a-l-horizon-2021-306345197.jpg
08/02/201903:18

L’heure du décollage est-elle enfin arrivée pour la EdTech française ? L’hypothèse a en tout cas pris de l’épaisseur à la suite de plusieurs évolutions récentes : création de fonds d’investissement spécialisés, multiplication des incubateurs et programmes dédiés dans les écoles de commerce, discours politique favorable à une présence accrue des technologies sur le segment du K12... Et la réforme de la formation professionnelle, qui mise sur l’autonomie des salariés dans leur apprentissage, pourrait bien donner un coup de fouet au secteur, comme en témoigne la plus forte éligibilité des MOOC au compte personnel de formation. Avec 3% de pénétration sur un marché de la formation initiale et continue estimé à 6 000 milliards de dollars dans le monde, les business models du numérique disposent d’une immense marge de progression selon l’étude Xerfi France. L’effusion autour des EdTech est déjà bien palpable, ne serait-ce qu’en termes de création de start-up et d’investissements.

Mais sur la scène mondiale, la France fait pâle figure : la Chine et les USA captent 90% de ces investissements. Au-delà de quelques belles réussites, comme Openclassrooms, Klaxoon, DigiSchool ou SuperProf, le plus dur reste à faire pour la plupart des start-up tricolores, qui peinent à passer le cap de la commercialisation à grande échelle. Dans l’hexagone, les investisseurs restent frileux et les acteurs traditionnels, comme les fournisseurs de ressources pédagogiques et les organismes de formation, font de la résistance. En cause : un « techno-scepticisme » en matière éducative assez ancré en France, et une complexité d’accès au marché scolaire, avec des budgets dérisoires pour le numérique. N’oublions pas aussi la forte concurrence qui bouche les perspectives de croissance à l’international. Quant aux GAFAM, déjà omniprésents, ils sont loin d’avoir dit leur dernier mot.

Dans le même temps, les géants du numérique ouvrent des possibilités de partenariats fructueux pour les plateformes spécialisées. Début 2018, Google s’est ainsi allié avec le géant américain des MOOC Coursera pour créer un certificat diplômant dans les métiers des technologies de l’information. Du reste, le segment de la formation professionnelle est à la fois le plus avancé et le plus prometteur à court terme, et pourrait voir émerger de futurs champions français, à l’image des plateformes de MOOC, des spécialistes de l’adaptive learning comme Didask ou Domoscio, et du mobile learning comme Teach On Mars ou Sparted. Autre allié intéressant pour les start-up de la filière : les écoles de commerce, à la fois des clientes, des concurrentes et des partenaires. Enfin, les jeunes pousses devraient pouvoir placer leur espoir dans la création de fonds spécifiques, comme Brighteye Ventures et Educapital, susceptibles de mieux maîtriser les enjeux et problématiques du secteur éducatif et la lenteur de ses cycles de décision. Bref, de belles perspectives pour ces EdTech, à condition de lever le lourd verrou du techno-scepticisme.


En savoir plus

Mots clés : Mutation digitaleEnseignement formationFormationMOOCEnseignementEdtechs

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier