La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les marchés de niche dans...
https://player.vimeo.com/video/206576051?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-ABO-Les-marches-de-niche-dans-l-assurance-dommages-5980.jpg
20/04/201703:52

Le dynamisme des marchés de niche dans l’assurance dommages ne se dément pas. Selon la dernière étude de Xerfi, la croissance de ces marchés oscille entre 5% et 10% par an. Et la tendance devrait persister à moyen terme. D’abord, l’essor du digital fait naître de nouveaux risques numériques, comme par exemple ceux liés à la sécurisation des achats en ligne avec le bond du e-commerce. Ensuite, l’émergence de nouveaux usages, comme la consommation collaborative, ouvre de nouvelles opportunités pour les assurances de niches. Mais les disparités entre les segments restent importantes. L’assurance collaborative a été en 2016 l’un des segments les plus dynamiques du marché. D’autres segments sont tout aussi porteurs : l’assurance annulation voyages, l’assurance liée à internet ou encore l’assurance pour appareils nomades. En revanche, la croissance commence à se tarir dans l’assurance des moyens de paiement. Tandis que plusieurs marchés peinent à décoller véritablement, à l’image de l’assurance loyers impayés et de l’assurance pour animaux domestiques.

 

Malgré ces disparités, les marchés de niche en assurance dommages attirent de plus en plus d’acteurs Globalement, quatre grandes catégories s’y côtoient. La première regroupe les assureurs ou porteurs de risques. La deuxième rassemble les courtiers, concepteurs des produits et gestionnaires de la vie du contrat. Les distributeurs spécialistes de l’assurance forment la troisième famille. Enfin, les acteurs venus d’horizon divers ferment le ban : citons les géants du e-commerce, les enseignes de distribution ou les fournisseurs d’énergie. Ces derniers obéissent alors à trois logiques : diversification du portefeuille, sécurisation de l’achat d’un bien ou d’un service et lancement de nouvelles activités. Mais, dans tous les cas, ces assurances sont destinées à satisfaire et fidéliser la clientèle, en générant au passage des revenus supplémentaires. Même des géants de l’internet comme Amazon s’y mettent. Le groupe s’est en effet associé au courtier SPB, dans l’extension de garantie. Ces non-spécialistes optent au passage pour la distribution sous marque blanche, voire sous marque grise quand le produit est commercialisé sous la marque de l’assureur. Signalons aussi la présence des AssurTech, ces start-up de l’assurance qui commencent à investir le créneau de l’assurance affinitaire. Fluo a ainsi lancé une application pour vérifier les assurances de sa carte bleue et les compléter, par exemple, avec des garanties spécifiques lors d’un voyage à l’étranger.

 

La hausse de la sinistralité en assurance téléphone mobile posent des défis majeurs aux acteurs. C’est le cas de SPB, courtier leader dans la gestion de l’assurance téléphonie mobile, qui s’est renforcé dans la réparation de téléphones portables pour maîtriser la charge des sinistres dont la hausse serait due en partie à la fraude. SPB cherche également à se positionner sur les formules locatives de téléphone, un créneau où la fraude serait pratiquement inexistante d’après lui. D’autres acteurs de l’assurance dommages explorent de nouveaux territoires pour répondre aux besoins de personnalisation de certains clients. L’assureur Chubb propose ainsi des offres d’assurance voyages selon la destination, la nature et la durée du séjour. A cet effet, il a noué des partenariats avec plusieurs compagnies aériennes. Le courtier Affiniteam s’est lui associé à la plateforme de livraison Voisins Relais pour proposer une garantie vol et dégradation du colis réceptionné par le voisin. En somme, les innovations semblent désormais sans limites sur le marché de l’assurance dommages.

 

Alexandre Boulègue, Les marchés de niche dans l’assurance dommages, une vidéo Xerfi Canal.


Mots clés : Banque, finance, assuranceAssuranceMarché SecteurEtude

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier